fbpx Skip to content

> Ce que ma belle mère m’a dit de pire

Ce que ma belle mère m’a dit de pire

ce que ma belle mère m’a dit de pire
Shutterstock

C’est un sujet qui fâche ! Bien des couples expriment des difficultés relationnelles avec bellemaman. Phrases assassines, déconcertantes, remarques intrusives… En voici un florilège !

Je l’ai envoyée promener

Ma belle-mère, c’est un cauchemar ambulant. Les phrases assassines ? C’est tout le temps. Parce que j’ai fait de longues études, elle ne se prive pas de me répéter : « Ce n’est pas parce qu’on est instruite qu’on est intelligente. » Jusqu’au jour où je l’ai envoyée promener !

Catherine, 45 ans

Tout se paie

Un jour, je lui ai demandé si elle pouvait recoudre un vêtement déchiré de son petit-fils. Quand elle a eu terminé, elle m’a dit : « Voilà, tu me devras 40 euros. » Je n’en croyais pas mes oreilles !

Marisa, 42 ans

Une reine mère

Nous logeons gracieusement dans un de ses bungalows, tout à côté de chez elle. Depuis, elle régente notre vie. Et lorsque je tente une objection, elle m’assène : « Je suis la reine mère, point. » Je ne pense qu’à notre déménagement.

Valérie, 23 ans
ce que ma belle mère m’a dit de pire

De très mauvais goût

C’est la championne des coups fourrés. Elle ne dit rien mais agit en secret. Sa dernière trouvaille a été de placer un string à l’arrière de la voiture de son fils. Nous avons découvert que c’était elle. Elle a rétorqué : « Bah, si on ne peut plus rigoler ! »

Edwige, 37 ans

L’éducation des enfants

Nous n’avons pas du tout la même conception de l’éducation des enfants. Lorsqu’ils prennent leur cuisse de poulet avec les doigts ou jouent sous la table, ma belle-mère soupire en disant : « Ah, si ton grand-père voyait ça… »

Nathalie, 34 ans

Trop intrusive

Dès que je l’ai rencontrée, j’ai su que ce serait elle ou moi. Mais je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds ! Un jour où elle séjournait à la maison, elle m’a demandé sans complexe : « Mais tu vas où encore ? » Jusqu’à présent, elle se rappelle de ma réponse.

Teddy, 43 ans
belle-mère dispute

Tu as piégé mon fils

Mon ex-belle-mère était terrible. Quand je suis tombée enceinte de son fils, elle n’a rien trouvé de mieux à dire que : « Tu as piégé mon fils ! » Je ne le lui ai jamais pardonné.

Valérie, 40 ans

Manque de tact

Ma belle-mère ne réfléchit jamais avant de parler. Lors de nos premières rencontres, elle m’a dit : « Rappelle-moi ton nom. Parce qu’entre toutes les petites copines de mon fils, je m’y perds ! » Pas très délicat de sa part…

Alice, 38 ans

Trop fusionnelle

Ses fils sont ses trésors. Elle aurait voulu les garder toute sa vie auprès d’elle. Elle m’a plusieurs fois reproché de lui en avoir volé un.

Caroline, 28 ans
Le conjoint devient tiers séparateur belle-mère

Tout critiquer

C’est l’enfer avec ma belle-mère. Elle ne peut s’empêcher de tout critiquer, surtout moi. Un jour (de plus) où nous étions en froid, elle m’a susurré : « Tu sais, les belles-mères n’aiment pas leurs beaux-fils… » J’étais définitivement fixé.

Meddy, 29 ans

Le conjoint devient tiers séparateur

« Dans nos sociétés traditionnellement matriarcales, les mères se retrouvent souvent au centre de l’organisation des relations familiales. Omnipotentes, c’est-à-dire toutes-puissantes et détenant l’autorité absolue, en l’absence du père, elles structurent, portent, régissent, temporisent et négocient. Des fanm potomitan, à la fois père et mère. Remettre en question cet ordre établi, c’est bouleverser un équilibre. Par conséquent, beaucoup d’enfants ont du mal à s’émanciper dans le compromis et en douceur. C’est le conjoint qui devient le tiers séparateur. Une position engendrant souffrances, conflits, chantage affectif, culpabilité, voire rupture », explique Annick Calaber, psychologue clinicienne.

Par Céline Guillaume

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

keni piperol route du rhum guadeloupe

Kéni Piperol trace sa route

A la barre de Captain Alternance, Kéni Piperol, le Mornalien de
Urgences surchargées

Urgences surchargées

Synonymes de souffrance, les urgences médicales peuvent être difficiles à vivre.
Sargasses : quels risques pour ma grossesse a faire paraitre le 8 décembre

Sargasses : quels risques pour ma grossesse ?

Une étude martiniquaise publiée en juillet 2022 dénonce la dangerosité des
Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

La pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, la crise économique
PUB-Anform-post-dernier-numero-A105

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé