fbpx Skip to content

> Le camping, oui, mais vert !

Le camping, oui, mais vert !

Camping a la plage pour paques Guadeloupe Martinique Guyane
Midjourney

Les vacances de Pâques approchent. Et, avec elles, le camping à la plage ou à la rivière. Voici quelques astuces de campeurs pour une pratique 100 % écolo !

1. Tente : le bon emplacement

Camping a la plage pour paques Guadeloupe Martinique Guyane

Pour éviter de piétiner la végétation et de déranger la faune, installez votre tente sur un sol plat, sans végétation. Privilégiez les emplacements existants pour éviter d’étendre l’impact à d’autres zones. Ne creusez pas le sol et ne faites pas de constructions. Installez-vous à une centaine de mètres minimum des points d’eau.

2. Lave-vaisselle naturel

Utilisez un savon biodégradable : des noix de lavage (voir encadré) ou du vrai savon noir d’Alep ou de Marseille (pas de liquide vaisselle). Si votre vaisselle est très grasse, ajoutez un peu de bicarbonate et utilisez une brosse en bois à poils naturels ou des éponges biologiques réutilisables. Utilisez un seau ou récipient pour ne pas reverser l’eau savonneuse directement dans l’eau de mer ou de rivière, car même si votre produit est biodégradable, il peut perturber l’écosystème aquatique fragile. Videz votre récipient à au moins 100 m du point d’eau. La terre pourra alors filtrer les eaux usées, et votre impact sur l’eau ou la faune aquatique sera moindre ! Faites sécher votre vaisselle au soleil.

Noix de lavage au camping

La savonnette ou arbre à savon

Les noix de lavage poussent sur un arbre originaire d’Asie, le Sapindus mukorossi, à ne pas confondre avec le bois-savonnette (Lonchocarpus punctatus), arbre malheureusement en voie d’extinction en Guadeloupe. Aux Antilles, beaucoup de personnes font pousser la savonnette dans leur jardin afin de récolter ses petits fruits, les fameuses noix de lavage. Une fois séchées, on utilise leurs coques, qui contiennent de la saponine, pour fabriquer un savon naturel multi-usage particulièrement recommandé en camping.

On peut les utiliser aussi bien pour fabriquer du liquide vaisselle, laver le linge, que pour se laver le corps et les cheveux ! Véritable soin naturel pour la peau, elles sont particulièrement recommandées pour les bébés et les personnes qui ont une peau sensible, de l’eczéma, des allergies ou du psoriasis. Pour faire une base, il suffit de mettre des noix dans de l’eau (2 noix pour 1 verre d’eau), faire bouillir pendant 30 min, puis filtrer le produit une fois refroidi

3. Se doucher sans polluer

prendre une douche sur un camping de plage

Si vous vous baignez, vous n’aurez pas besoin de vous savonner tous les jours, une fois tous les deux jours est suffisant. Prenez une petite quantité d’eau de mer ou de rivière dans un seau, et comme pour la vaisselle, éloignez-vous de 100 m pour utiliser votre savon naturel biodégradable et pour vous rincer. Faites en sorte de vous placer en aval du point d’eau pour éviter que des résidus de savon ne ruissellent vers la rivière. À la plage, un rinçage à l’eau douce peut se faire à l’aide d’une douche solaire, une poche de plastique souple reliée à une douchette. À installer en hauteur, à un arbre par exemple.

4. Shampoing bio

fleurs d’hibiscus soin pour cheveux

Vous pouvez utiliser les noix de lavage, du savon d’Alep ou de Marseille. Et si vos cheveux sont asséchés par le sel et le soleil, profitez-en pour faire un soin naturel local : des feuilles et fleurs d’hibiscus que vous broyez avec de l’eau pour former un gel hydratant. Fortifiant, il stimulera aussi la repousse de vos cheveux !

5. Vaisselle réutilisable

vaisselle réutilisable en calebasse et noix de coco

Utilisez des kwis (récipients en calebasse qui servent pour manger et boire), mais aussi les bols en coco. La façon la plus écolo est de manger avec ses doigts propres, à l’Africaine, mais vous pouvez utiliser des couverts réutilisables, et même les fabriquer vous-même avec de la noix de coco.

6. Bien faire ses besoins

Faire ses besoins au camping

Pour ne pas engendrer une pollution visuelle et environnementale, le plus écolo est de creuser un trou et d’y enfouir ses selles, cela permet une décomposition plus rapide. Avec une pelle, creusez un trou de 15 à 20 cm en dehors des zones de passage de l’eau et évitez d’être trop proche de points d’eau, surtout si vous êtes en amont, afin de ne pas contaminer ces eaux. Dans tous les cas, éloignez-vous d’au moins 100 m de la limite des eaux hautes d’un cours d’eau ou de la mer.

Essayez aussi de creuser dans un sol terreux. Plus la terre apparaît riche, mieux ce sera pour la dégradation. Et, évitez les abris (naturels, humains) en préférant les endroits qui reçoivent de la pluie. N’utilisez pas de mouchoirs en papier, mais du papier toilette compostable, ou mieux, de l’eau ou des feuilles mortes. Faites bien attention de ne pas utiliser celles du mancenillier !

7. Zéro déchet !

Zéro déchet à la plage

Ne jetez aucun déchet dans la nature. Faites directement votre tri et déposez-le à la déchetterie à la fin du séjour. Pour les déchets organiques (trognons, épluchures, croûtes de fromage, coquilles d’œuf…), faites un trou assez profond et enfouissez-les. Gardez les os pour votre chien ou pour le cochon du voisin ! Si vous êtes fumeur, ne laissez pas de mégots derrière vous. Gardez-les dans une petite boîte ou un cendrier qui se ferme et mettez-les à la poubelle quand vous rentrez chez vous.

8. Nuit sans lumière !

Le camping, oui mais vert

Les lampes ou phares solaires allumés toute la nuit sont à proscrire ! Pensez aux animaux qui sont dérangés par les lumières artificielles. Utilisez des lampes frontales pour vous déplacer. Et, si la nuit est éclairée par la lune, vous n’en aurez même pas besoin. Bien sûr, évitez les groupes électrogènes, super pollueurs et très bruyants !

9. Feu de camp : attention danger !

feu de camp sur la plage

La première chose à faire est de vous renseigner pour savoir si le feu est autorisé. Si c’est le cas, évaluez le risque de déclencher un feu de forêt (vent, sécheresse…). Utilisez du bois mort et ramassez-le à des endroits différents. Pour le foyer, choisissez un emplacement existant ou sur un sol durable et sans végétation. Ne faites pas brûler de déchets. Avant de partir, éteignez le feu et réhabilitez l’endroit du mieux possible.

10. Cuisson trop maline

Le camping, oui mais vert

Si vous posez des gamelles sur le feu, sachez que lorsque les flammes les lécheront, elles deviendront noires et seront extrêmement difficiles à nettoyer. Pour éviter cela, enduisez-les à l’avance de savon noir. C’est imparable !

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Anform publicité magazine

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Pub demie page - Sortie magazine

Nos derniers articles

Pleurotes

Ils font pousser des pleurotes !

Quel joli défi relevé par Camille et Jean-Luc ! Le couple a
Association Cyst'her

Cyst’Her, pour le bien-être menstruel

Créée pour accompagner les femmes souffrant de troubles féminins comme le
Tai chi contre Parkinson

Le taï-chi pour lutter contre Parkinson

Une nouvelle étude démontre les bienfaits du taï-chi, art martial traditionnel
Portrait Lycinais Jean

Lycinaïs Jean : « Je suis un électron libre ! »

Elle se fait appeler Lycinaïs Jean (prononcez « djine »), comme ces génies
pub-carre-Anform-dernier-numero

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !