fbpx Skip to content

> Mes huiles essentielles anti-moustiques

Mes huiles essentielles anti-moustiques

Mes huiles essentielles anti-moustiques
Shutterstock

Les moustiques sont attirés par certaines odeurs. D’autres, au contraire, les font fuir. Pour passer des soirées agréables entre amis au coin de la tente, ces huiles essentielles (HE) vous seront d’un grand secours !

L'HE de citronnelle de java (Cymbopogon winterianus)

citronnelle huile essentielle anti-moustiques

C’est la plus connue et la plus utilisée. Elle entre dans la composition de la plupart des anti-moustiques du commerce. En bonne concentration, c’est la plus efficace mais son action répulsive, comme la plupart des HE, serait de courte durée (à cause de leur caractère volatile). Elle est encore plus répulsive couplée à l’HE de cèdre ou de géranium. Elle soulage également des piqûres (1 goutte d’HE + 1 goutte d’huile végétale bio d’amande douce à déposer sur le bouton). Sur la peau, l’HE de citronnelle doit impérativement être diluée dans une huile végétale car certains de ses composants comme le citronnellol peuvent provoquer des irritations et allergies. Préférez une diffusion dans l’air ambiant ou vaporisez sur les vêtements. Renouvelez l’opération toutes les 30 à 45 min.

Mise en garde

De nombreuses HE sont contre-indiquées pour les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 7 ans, les personnes allergiques, les épileptiques. Demandez conseil à votre médecin. Certaines huiles comme les HE d’agrumes sont photo-sensibilisantes, c’est-à-dire qu’au contact du soleil, elles peuvent entraîner des éruptions cutanées, des rougeurs, des taches. Mieux vaut les appliquer le soir.

L'HE de géranium rosat (Pelargonium x asperum)

L'HE de géranium rosat (Pelargonium x asperum)

C’est grâce à sa teneur en citronellol qu’elle repousse les moustiques. Particulièrement, une action dissuasive contre le moustique Aedes aegypti a été établie. Appliquez l’HE de géranium (10 %) sur le corps mélangée à une huile végétale protectrice et nourrissante comme l’huile de jojoba ou de macadamia (90 %). Le géranium soulage également des piqûres. Déposez 1 goutte sur le bouton dans le quart d’heure qui suit.

L’HE d’eucalyptus citronné (Corymbia citriodora)

Eucalyptus huile essentielle

Elle est extraite des feuilles d’un arbre australien pouvant atteindre 30 m de hauteur. Sa substance active est le citriodiol, un composé réputé très efficace et bien toléré. Des études démontrent son efficacité sur les larves de moustiques. Elle s’utilise dans un diffuseur ou sur le corps, toujours incorporée à une huile végétale. Son association à d’autres HE comme l’huile de géranium rosat et l’huile de citronnelle augmente son efficacité. Ses propriétés apaisantes et calmantes permettent de l’utiliser en curatif afin de soulager la piqûre de moustique. Elle serait aussi efficace pour chasser les mouches et les poux !

L’HE de lavande aspic (Lavandula latifolia)

Lavande huile essentielle anti-moustiques

Cette HE a une action antalgique et anti-inflammatoire sur les piqûres de moustiques tout en favorisant la cicatrisation. Elle est aussi efficace contre les piqûres de tiquesou deméduses. Antiseptique, elle désinfecte la plaie. Appliquez 2 gouttes directement sur les régions concernées, au plus tôt après la piqûre, en répétant l’application toutes les 5 min pendant ½ h. Puis 3 ou 4 fois par jour jusqu’à guérison. Vous pouvez aussi utiliser de l’HE de lavande vraie (Lavandula angustifolia).

L’HE de menthe poivrée (Mentha x piperita)

menthe poivrée anti-moustiques huile essentielle

Plus connue pour soulager les maux de tête, l’odeur forte de la menthe repousse également les moustiques et les insectes en général. Elle a une action antalgique, anti-inflammatoire et désinfectante en cas de piqûre. Sa fraîcheur apaise aussitôt le feu des piqûres.

L’HE de neem (Azadirachta indica)

Elle est très utilisée en Inde contre les piqûres de phlébotomes (petits moucherons) et de moustiques. Elle est encore mal connue chez nous.

Le saviez-vous ?

Les moustiques repèrent les odeurs grâce à des récepteurs localisés sur leurs antennes, dans des cavités appelées sensilles. Ces récepteurs sont reliés à des nerfs sensoriels qui s’activent lorsqu’une molécule s’y fixe. Le système nerveux central du moustique est alors informé de la nature du composé, provoquant attirance ou répulsion. 75 récepteurs différents ont été identifiés chez le moustique !

À lire aussi :

Essential aroma oil

Huiles essentielles : quels diffuseurs ?

Le principe est simple. Les molécules issues des HE sont inhalées et montent au cerveau qui libère à son tour
Lire plus

Par MSR

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Anform pub Lynx

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Cancer, Sida… : les promesses des vaccins à ARN messager (ARNm)

Cancer, Sida… : les promesses des vaccins à ARN messager (ARNm)

Développées dans l’ombre depuis 40 ans, les thérapies à ARNm ont permis
L’échangisme pour relancer le désir

L’échangisme pour relancer le désir

Avec 15 % des Parisiens qui ont déjà vécu une expérience échangiste
Jeunes soignants en pleine pandémie Antilles Guadeloupe Martinique

Jeunes soignants en pleine pandémie

Mis en lumière par des applaudissements au cœur de la crise
J’ai testé la culotte menstruelle !

J’ai testé la culotte menstruelle !

Dernière invention en matière de protection hygiénique, la culotte menstruelle promet
Guide senior magazine anform sante bien etre question reponse

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé