fbpx Skip to content

> J’ai testé pour vous… la cup menstruelle !

J’ai testé pour vous… la cup menstruelle !

J'ai testé pour vous... la cup menstruelle !
Envato Elements

Serviettes hygiéniques, tampons, culottes absorbantes, éponges menstruelles… Parmi tout ces articles à usage féminin, il y a une protection qui fait fureur. C’est la cup menstruelle !

J’utilisais des protections classiques depuis des années. Puis, j’ai eu envie de me tourner vers des mécanismes plus respectueux de l’environnement et de ma flore vaginale. Dire adieu aux produits chimiques ! Sur les conseils des copines, j’ai décidé de passer à la cup menstruelle. Il s’agit d’un petit réservoir en silicone souple qui se place dans le vagin et recueille le flux menstruel.

Je me lance !

Je m’en procure une en pharmacie. On peut aussi les commander sur le net. J’appréhende un peu. Il paraît que ça demande un peu d’entraînement et que, mal placée, elle est très gênante. Sur la notice, un petit schéma m’apporte une aide précieuse. Pour l’insérer, trois méthodes s’offrent à moi : le pliage en C, le pliage en 7 et le punchdown. Le punchdown, a selon moi, l’avantage d’être en pointe. Une insertion plus en douceur pour la douillette que je suis ! Seulement voilà, une fois à l’intérieur, la cup ne s’est ni dépliée, ni ventousée aux parois de mon vagin. Bonjour les fuites ! Après une nuit de sommeil, quelques belles cerises dessinées ça et là sur mes draps n’ont pas entamé ma motivation.

Je respire

Afro woman holding belly, sitting on bed at home

Je décide de tenter le pliage en C. Se détendre avant toute manipulation est, paraît-il, le secret de la réussite ! Quelques respirations, je m’accroupis et pousse afin d’ouvrir le vagin pour faciliter l’insertion. Une fois à l’intérieur, je procède à quelques respirations profondes puis pousse à nouveau, et là : pop ! Dépliée et ventousée, je ne ressens même plus sa présence. 12 h plus tard, aucune fuite. Mais une question me vient soudainement à l’esprit. Comment l’enlever ? Et si elle restait coincée ? Cette fois, assise sur mes toilettes, la cup s’est présentée après deux légères poussées. Je pince la base (petite tige qui dépasse) afin d’annuler l’effet ventouse. Retrait, élimination, lavage et réinsertion. C’est comme si je l’avais fait toute ma vie ! Bon c’est vrai, il faut être à l’aise avec son corps et ne pas être gênée par le contact du sang. Et aussi, disposer d’un point d’eau à proximité.

Économique

Money Savings. Closeup Of Black Woman Putting Coin To Piggy Bank

Voilà maintenant 3 ans que je vis mes règles au naturel. Une seule et même coupe menstruelle, pas d’effets indésirables et toutes sortes de situations, y compris sportives, vécues sans la moindre fuite. Vous n’êtes pas encore totalement convaincues ? Voici de quoi vous rallier à la cause.

– Bonjour les économies. Elle coûte entre 15 et 25 euros et dure en moyenne 10 ans. C’est plus cher à l’achat mais on la réutilise, tandis qu’il faut racheter serviettes et tampons à chaque cycle… le calcul est vite fait !

– La planète vous remerciera. Une femme utilise en moyenne 10 000 à 15 000 produits menstruels dans sa vie, des milliards de déchets pour la planète.

– C’est pratique. Amies globetrotteuses et autres, une journée entière en avion sans se soucier de votre flux, une valise moins pleine de diverses boîtes encombrantes…

– Adieu les sécheresses vaginales dues aux tampons et autres petits désagréments liés à une flore fragile ! À condition de bien se laver les mains avant manipulation et de bien nettoyer sa cup.

– La piscine, la mer et la rivière ne seront plus un problème. Toussez, éternuez, une fois installée, la cup ne sort pas.

– Enfin, finies les mauvaises odeurs pendant les règles !

L’avis de la spécialiste…
Christiane Dispagne, gynécologue-obstétricienne

La coupe est une très bonne protection. Il existe plusieurs tailles selon votre anatomie et votre flux menstruel, S-M-L, ce qui est très intéressant pour les règles abondantes. Les femmes concernées peuvent ainsi ne changer leur cup qu’une fois dans la journée ! Elle évite la macération provoquée par les serviettes et tampons, ne contient pas de produits chimiques (dont les perturbateurs endocriniens), ce qui réduit à néant la possibilité d’un choc toxique, à condition d’avoir une bonne hygiène. Il existe néanmoins une possibilité d’allergie à la silicone, d’où la nécessité de consulter son médecin avant utilisation. Enfin, en plus des raisons économiques, la cup est simple d’utilisation. Elle se lave simplement à l’eau claire et au savon simple. En cas de besoin, les patientes peuvent se faire aider par une sage-femme ou leur gynécologue pour apprendre à insérer la cup et l’enlever. Contre-indications : malformations anatomiques, virginité.

Par Cocozabrico

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

La pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, la crise économique
Fillette qui fait les premiers gestes de secours

Apprenez-leur les gestes qui sauvent !

Il n’y a pas d’âge pour apprendre les gestes qui sauvent.
L’équilibre acide-base

L’équilibre acide-base

Vous vous sentez fatigué, stressé, mal dans votre peau ? L’acidité de
lotion démaquillante groseille pays grosey hibiscus

Lotion démaquillante à la groseille-pays

Pour un visage plus que parfait, fabriquez votre lotion démaquillante à
PUB-Anform-post-dernier-numero-Guide-Senior-2022-2023

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé