fbpx Skip to content

> Sécurité routière : Ti Kristof au service des cyclistes

Sécurité routière : Ti Kristof au service des cyclistes

ti kristof vélo sécurité routière

L’artiste Jérôme Jean-Charles présentait hier après-midi sa quatrième sculpture urbaine de sensibilisation aux accidents de la route. Visible non loin de l’aquarium du Gosier en Guadeloupe, elle met l’accent sur des usagers particulièrement vulnérables : les cyclistes.

Ti Kristof, sur son vélo, va se faire écraser par une roue géante ! L’œuvre grand format de Jérôme Jean-Charles, artiste sculpteur urbain, en collaboration avec Charles-Henri Coppet, avocat, alerte sur la grande vulnérabilité des cyclistes. Et pour cause : 13 % des tués de la route sont des cyclistes et 46 % des deux-roues !

sculpteur ti kristof vélo sécurité routière

Yo frajil, yo pa ni tol

« Cette sculpture, en résine et métal, symbolise le plus faible face au plus fort. Elle a été réalisée en la mémoire de Warren Érrin dont l’accident mortel en juillet 2016 a endeuillé toute la Guadeloupe », explique l’artiste. Visible dans le sens Pointe-à-Pitre/Le Gosier, au niveau du délaissé de la RN4, c’est la quatrième et dernière œuvre de la campagne de prévention lancée par la Sécurité routière de Guadeloupe en 2020. Objectif : sensibiliser les conducteurs à l’accidentologie et au trop grand nombre de tués.

équipe ti kristof vélo sécurité routière

Pour rappel, au 12 septembre 2021, 39 personnes ont perdu la vie sur nos routes, soit 5 de plus qu’en 2020 et 10 de plus qu’en 2019. « Les premiers retours des automobilistes sont très favorables à ces sculptures urbaines. Elles suscitent le débat. Une étude d’impact de nos communications est en cours », explique Dina Latchoumaya, coordinatrice départementale de la Sécurité routière. Elle espère faire évoluer les comportements et invite à réfléchir aux usagers vulnérables à travers le slogan : « Yo frajil, yo pa ni tol. Je double, je m’écarte. »

ti kristof vélo sécurité routière
panneau ti kristof vélo sécurité routière

Pour rappel :

> La première sculpture de cette campagne est exposée à Capesterre-Belle-Eau. Elle représente Ti Kristof encastré dans un smartphone géant.

> La seconde, visible sur l’échangeur de l’aéroport Pôle Caraïbe, est une pyramide de casques de motos et de vélos.

> La troisième œuvre est dressée sur le giratoire de Dalciat à Baie-Mahault. Ti Kristof est agenouillé devant une croix géante. Elle traite des conséquences de la consommation d’alcool et de stupéfiants au volant.

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

La pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, la crise économique
Fillette qui fait les premiers gestes de secours

Apprenez-leur les gestes qui sauvent !

Il n’y a pas d’âge pour apprendre les gestes qui sauvent.
magazine Guide bébé 2022 Anform martinique guyane guadeloupe réunion

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé