fbpx Skip to content

> Vacances au jardin

Vacances au jardin

Vacances au jardin
Getty Images

Combinez amusement, exploration et connexion avec la nature, tout en restant à la maison ! Voici quelques activités ludiques pour transformer votre jardin en vrai camp de vacances pour enfant !

1. Ça s’arrose !

arroseur jardin enfants

Fabriquez un système d’arrosage automatique en recyclant des bouteilles de plastique vides. Choisissez ensemble les bouteilles à utiliser (1,5 l minimum). Ôtez les étiquettes et les bouchons. Puis, peignez les bouteilles à l’aide de feutres indélébiles ou de peinture acrylique. Percez un trou dans les bouchons, à l’aide d’un clou fin. Creusez un trou proche de vos plantes, en faisant attention à ne pas abîmer les racines. Placez votre bouteille à l’envers dans le trou (bouchon en premier), et percez plusieurs trous dans le fond de la bouteille. Le petit trou va écouler l’eau de façon douce et régulière. Ce seront aux enfants de veiller à remplir les bouteilles, une fois vidées.

2. Jardin musical

jardin musical diy

Collectez divers objets produisant des sons différents, soit en les touchant, soit avec le vent, la pluie… Les objets peuvent être fixés au sol, sur des supports stables, ou aux branches des arbres. Décorez avec des rubans, des fils, de la peinture, pour marquer l’espace. Les enfants pourront explorer et interagir avec différents éléments sonores, en les frappant, les grattant ou en les secouant. Pas de règles spécifiques, si ce n’est de laisser parler leur créativité dans le choix des objets et leur disposition.

3. Attention, ça glisse !

Vacances au jardin glissade géante

Pour une expérience à la fois amusante et rafraîchissante, créez un tapis d’eau géant sur un support friable (herbe, sable…). Pas besoin d’une grande installation : une grande bâche épaisse (1 m de largeur et 8 m de longueur minimum), bien lisse, résistante à l’eau ou un tapis « spécial glisse » vendu en magasin, des attaches au sol (par exemple des sardines dans le rayon camping) et un tuyau d’arrosage. Place à l’imagination, en lançant des seaux d’eau à chaque passage ou en intégrant des obstacles. Pour plus de glissades, ajoutez du savon. Quelques précautions tout de même : pas de plis ni de bosses sous la bâche, et une surveillance constante, afin que les enfants ne marchent ni ne courent sur la piste. Pour ne pas gaspiller, l’idéal reste d’utiliser de l’eau de pluie récupérée par un collecteur.

4. Bijoux de plage

bijoux de plage

La confection de bijoux permet de développer créativité, concentration, mais aussi habileté motrice. Avec les coquillages, c’est aussi l’occasion d’organiser une chasse à la plage. Grâce à une variété de tailles, de formes et de couleurs, les enfants pourront créer des bracelets et des colliers uniques. Après la collecte des coquillages, nettoyez-les à l’eau claire afin d’éliminer le sable. Prévoyez des fils épais, des cordons, des ciseaux et, éventuellement, des fermoirs pour l’assemblage, en fonction de l’âge des enfants. Aidez-les ensuite à réaliser des nœuds pour fermer leur bijou, ou à fixer les fermoirs si nécessaire.

5. Artistes en herbe

composition fleur séchées du jardin

Cueillir des fleurs, les faire sécher et les utiliser pour créer des décorations encourage l’imagination et le sens artistique. Préparez une promenade en extérieur ou une simple balade dans le jardin pour cueillir des fleurs. Pour le séchage, enlevez délicatement les feuilles en excès, puis attachez les fleurs ensemble, en créant des petits bouquets. La technique la plus simple est de laisser sécher les bouquets dans un endroit sec et aéré, tête en bas, pendant 2 à 3 semaines. Puis place à la décoration : cadres décoratifs, guirlandes florales, cartes de vœux…

6. Nos amis à plumes

construire un nichoir pour le jardin

Pour observer les oiseaux depuis son jardin, il faut d’abord les y attirer. « La construction de mangeoires ou de nichoirs peut être un bon moyen d’observer les oiseaux, d’apprendre à les reconnaître, et à mieux comprendre leur alimentation, leur nidification… », apprécie Anne Durand, responsable du programme Urbanisme et biodiversité du Groupe d’étude et de protection des oiseaux en Guyane (Gepog).

« Pour débuter votre observation, il suffit de contempler leurs mouvements, leurs chants et leurs habitudes dans votre jardin, de préférence avant 9 h du matin. Il ne fait pas trop chaud et les oiseaux sont très actifs. Vous pouvez aussi vous rendre dans un champ en friche dans la ville, en forêt ou sur le littoral. Si vous souhaitez les identifier, procurez-vous des jumelles et une longue-vue pour les espèces distantes. Ce matériel devra être étanche et adapté à notre climat », recommande Frantz Delcroix, président de l’association Amazona.

7. Jeu de piste

jeu de piste dans le jardin

Notre smartphone peut-il nous reconnecter à la nature ? Oui, grâce à l’application Explorama.Un jeu de piste numérique gratuit à télécharger, pour découvrir le patrimoine local, mais aussi la nature de manière ludique et interactive. Pour l’instant, seules deux pistes sont disponibles en Guadeloupe. Pour y jouer en Martinique ou en Guyane, il est possible de créer soi-même un premier jeu, gratuitement, disponible pendant 6 mois. Vous pourrez alors concevoir votre propre itinéraire, et y ajouter des énigmes, des défis et des indices à travers le parcours créé.

Par Céline Guillaume et Marinne Apatout

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

banniere-dernier-numero-anform-martinique-guadeloupe-guyane

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Pub demie page - Sortie magazine

Nos derniers articles

Association Cyst'her

Cyst’Her, pour le bien-être menstruel

Créée pour accompagner les femmes souffrant de troubles féminins comme le
Tai chi contre Parkinson

Le taï-chi pour lutter contre Parkinson

Une nouvelle étude démontre les bienfaits du taï-chi, art martial traditionnel
Portrait Lycinais Jean

Lycinaïs Jean : « Je suis un électron libre ! »

Elle se fait appeler Lycinaïs Jean (prononcez « djine »), comme ces génies
12 écogestes numériques

Mes éco-gestes numériques

Si le numérique facilite notre quotidien, il a des répercussions néfastes
pub-carre-Anform-dernier-numero

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !