fbpx Skip to content

> Covid-19 : quelles séquelles ?

Covid-19 : quelles séquelles ?

Covid-19 quelles séquelles
Shutterstock

Plusieurs mois après avoir contracté la Covid-19, des malades continuent de souffrir de séquelles, grandes fatigues, troubles neurologiques et digestifs. C’est ce qu’on appelle le « Covid long ». Témoignages.

« J’ai des mouvements brusques dans mon sommeil, des douleurs articulaires, des troubles nerveux qui s’expriment par des tremblements, des vertiges ou des troubles oculaires. J’ai aussi des problèmes intestinaux et je ne retrouve ma voix que maintenant. Des symptômes polymorphes que je n’avais pas avant de déclarer la Covid-19 bien sûr », explique Louis Langlois, 1 an après avoir contracté la maladie. C’était le 24 février 2020. Il fait partie des premières personnes infectées alors qu’il était en croisière dans la Caraïbe. Cet homme de 73 ans a passé « 1 mois en réanimation, 1 mois au service neurologie, puis 1 mois en rééducation, suivi d’un dernier mois en réanimation ».

10 % des patients

10 % des patients covid long

Ce vétérinaire à la retraite se pose encore beaucoup de questions. La plupart des patients atteints de la Covid-19 retrouvent un état de santé normal en quelques semaines. De « nombreuses questions scientifiques demeurent sur les aspects épidémiologiques, physiopathologiques et thérapeutiques » du Covid long, souligne la Haute autorité de santé. « Elles doivent faire l’objet de travaux de recherche financés », précise l’autorité scientifique dans une note aux professionnels de santé du 10 février 2021 et avance quelques éléments chiffrés : « La persistance de symptômes, plusieurs semaines ou mois après les premières manifestations, a été décrite chez plus de 20 % des patients après 5 semaines et plus, et chez plus de 10 % des patients après 3 mois », qu’il s’agisse de formes modérées ou plus graves nécessitant une hospitalisation.

Rééducation

Dans la famille de Gilles Bazir, le coronavirus a aussi laissé des traces. « Je vais mieux, vraiment mieux depuis octobre 2020, mais j’ai des séquelles, des désordres physiologiques assez conséquents. Et ma femme qui a eu une forme plus légère, comme mes filles, a encore des douleurs. » Cet adjoint au chef de l’inspection générale de la sécurité civile, âgé de 62 ans, déjà victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC), a contracté la maladie au début du confinement, en mars 2020. En sortie de réanimation, il témoignait : « Je suis resté 10 jours endormi. À mon réveil, j’étais encore sous oxygène, j’avais des pertes de mémoire. Je suis allé ensuite en service pneumologie, et je suis resté jusqu’au 25 avril. » Après plusieurs allers-retours au Centre hospitalier universitaire, il entame un parcours de rééducation pour un bras qui ne bouge pas bien et des problèmes d’équilibre.

Vite épuisé

Je suis plus vite épuisé covid-19

Il se souvient qu’« au lendemain de mon réveil, l’infirmière m’a demandé de toucher le bout de mon nez avec ma main, et je n’y arrivais pas. Aujourd’hui, je continue les séances de kinésithérapie deux fois par semaine et je complète par de l’activité personnelle. Je marche sur la plage de Trois-Rivières et je m’occupe de mon jardin », conseille Gilles Bazir, qui se lève désormais tous les matins avec des douleurs aux mains, parfois aux genoux ou aux pieds. « Je suis plus vite épuisé lors de mes randonnées. J’ai plus de mal à équilibrer mon diabète et ça fait 1 an que ça dure », ajoute-t-il. Mais il se considère tout de même chanceux. « Je suis debout, autonome, sans invalidité marquée ! C’est important d’en parler pour rappeler aux gens que cette maladie tue, et laisse certains impotents. C’est une sacrée épreuve », termine Gilles Bazir qui s’est fait vacciner en février dernier.

Études fiables

En Guadeloupe, « il n’existe pas d’inventaire des cas de « Covid long », selon le Pr Pierre-Marie Roger, infectiologue au CHU de Guadeloupe. « La notion de Covid long fait, à mon sens, partie d’un brouillard informationnel. Il y a bien des observations de patients ayant des symptômes anormalement prolongés, mais combien ? Pour quels symptômes ? En lien avec quoi, la Covid-19 ou autres maladies ? Quelle définition au caractère anormalement prolongé donnons-nous ? », pose le professeur. Plusieurs études françaises et étrangères travaillent sur la question des symptômes du Covid long afin de mieux comprendre les impacts sur la vie des patients pour mieux les soigner. Il faudra encore attendre des données épidémiologiques fiables et plus nombreuses pour obtenir une définition médicale.

Principaux symptômes

symptomes covid long covid-19

On sait néanmoins que les symptômes prolongés les plus fréquents sont : « Fatigue majeure, toux, douleurs thoraciques, palpitations, troubles de la concentration et de la mémoire, manque du mot, céphalées, paresthésies, sensation de brûlures, troubles de l’odorat, du goût, acouphènes, vertiges, douleurs musculaires, tendineuses ou articulaires, troubles du sommeil (insomnie notamment), irritabilité, anxiété, douleurs abdominales, nausées, diarrhée, baisse ou perte d’appétit, urticaire, pseudo-engelures, fièvre, frissons », énumère la Haute autorité de santé.

Étude covid 19 long

Pour aller plus loin :

– Étude anglaise The Lancet.

– Étude française sur le Covid long de l’AP-HP.

– Protocole « Co-survivors ».

Journal of infection (en anglais).

Par Bénédicte Jourdier

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

WA - JUIN - PUB CHATEAU ROUGE - Serum anform magazine

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

WA - PUB MAI - AVENE Solaire

Nos derniers articles

La liane serpent : un antidiabétique ? bien-être magazine anform guadeloupe martinique guyane

La liane serpent : un antidiabétique ?

La liane serpent stimulerait la sécrétion d’insuline. Mais son usage, comme
farine fruit a pain faire recette anform magazine guadeloupe martinique guyane

Faire sa farine de fruit à pain

Que l’on soit intolérant au gluten, désireux d’élargir sa palette culinaire
WA - PUB MAI - Anform 96

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé