fbpx Skip to content

> La groseille, fleur de Noël, fleur de santé

La groseille, fleur de Noël, fleur de santé

La groseille, fleur de Noël, fleur de santé
Istock Photos

Nos grands-mères en faisaient des sirops au moment de Noël. Aujourd’hui, on en trouve facilement parmi les « jus locaux ». Mais on peut varier les plaisirs bien plus encore avec cette fleur aux incroyables et innombrables vertus.

Quand les groseilles fleurissent, Noël n’est pas loin, dit-on. Appelée groseille, roselle, oseille de Guinée, bissap ou karkadé, selon les régions du globe, cette fleur de la famille des hibiscus (Hibiscus sabdariffa) est emblématique de Noël dans la Caraïbe. Elle y est utilisée dans différentes boissons de fête : sirops dans nos départements, jus en Dominique, punch en Jamaïque… Originaire d’Inde, puis cultivée en Afrique, la plante a été importée par les esclaves au XVIIe siècle. Son rouge colore les doigts lorsqu’on détache le calice du fruit. Son parfum délicat, doux et floral, embaume la cuisine quand les pétales sont jetés dans l’eau bouillante. Enfin, son goût est si délicieusement acidulé. « À l’époque de nos grands-mères, il n’y avait guère qu’une variété dans les jardins, appelée ti gwoseil péyi, raconte Frantz Germain, chef cuisinier, qui anime des ateliers autour de la valorisation de la groseille. Mais aujourd’hui, nous disposons d’au moins 7 ou 8 variétés intéressantes d’un point de vue culinaire. »

Jus de groseilles

Détachez les pétales des fruits jusqu’à obtenir environ 300 g de calices. Jetez les pétales dans 2 l d’eau bouillante. Coupez le feu 1 à 2 min plus tard, recouvrez et laissez infuser un bon quart d’heure. Filtrez et ajoutez 3 ou 4 càs de sucre. Laissez refroidir.

Découvrez notre recette de sirop de groseille > ici

Sirops, punch et… cuisine
Poisson arrosé de sauce à la groseille, jus, confiture, compote, salade aux 3 variétés de groseilles ou encore ragoût de viande à la groseille… le cuisinier a créé des recettes originales qu’il a notamment fait découvrir lors de la fête de la groseille, organisée depuis quatre ans à l’approche de Noël, par un groupement d’agriculteurs dans le Sud Basse-Terre. Ainsi, si on réserve les sirops (très sucrés) et les punchs (très alcoolisés) aux festivités, rien n’empêche d’introduire la groseille dans la cuisine. Ni même, pour les moins ingénieux en cuisine, d’en boire régulièrement le jus… à condition de ne pas (trop) le sucrer, bien entendu !

Rimèd razié pour les hypertendus : la décoction 

Jetez 2 càs de calices de groseilles dans l’équivalent d’une tasse d’eau bouillante. Laissez la préparation 5 à 10 min à feu doux. Buvez 3 tasses par jour.

Bonne pour la santé
Les pétales de la groseille sont de véritables « alicaments ». Riches en fibres, en calcium, en vitamines B, C, et en fer, la groseille a surtout la particularité de contenir des substances appelées anthocyanosides. Substances que l’on retrouve aussi dans certaines baies comme les mûres, les framboises ou le raisin. Or plusieurs études ont montré que ces anthocyanosides ont un effet bénéfique sur la pression artérielle. « Ces substances agissent sur la paroi des veines, explique Marie Gustave, présidente de l’association pour la promotion et la valorisation des plantes médicinales et aromatiques de Guadeloupe. Ce sont de véritables protecteurs veineux qui favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins, d’où leur efficacité dans la prévention de l’hypertension. » Une autre propriété fondamentale des anthocyanosides est qu’elles sont anti-oxydantes. En effet, ces substances aident nos cellules à se protéger des radicaux libres. Indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, une surproduction de radicaux libres, notamment favorisée par l’exposition au soleil, le tabac et l’alcool, est néfaste aux cellules. Et ce n’est pas tout ! Action anti-stress, protectrice des cellules du foie, bénéfique lors des crises de goutte (par son action sur l’acide urique contenu dans les articulations), prévention contre le mauvais cholestérol et même, prévention indirecte contre le cancer colorectal, grâce aux fibres qu’elles contiennent… les groseilles seraient de véritables alliées pour la santé.

Astuce

Sur les marchés en décembre et en janvier, il est possible de conserver les pétales, soit en les faisant sécher au soleil (attention aux moisissures et à conserver dans un endroit bien sec), soit de les congeler (c’est de loin la solution de facilité… à condition d’avoir un grand congélateur !). Quand planter les graines ? Les graines contenues dans le fruit peuvent être semées en juillet, voire avant. La floraison survient généralement en décembre.

EC (nov 2013)

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Brèves SIDA

Sida : la lutte freinée par les crises mondiales

La pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine, la crise économique
Fillette qui fait les premiers gestes de secours

Apprenez-leur les gestes qui sauvent !

Il n’y a pas d’âge pour apprendre les gestes qui sauvent.
L’équilibre acide-base

L’équilibre acide-base

Vous vous sentez fatigué, stressé, mal dans votre peau ? L’acidité de
lotion démaquillante groseille pays grosey hibiscus

Lotion démaquillante à la groseille-pays

Pour un visage plus que parfait, fabriquez votre lotion démaquillante à
magazine Guide bébé 2022 Anform martinique guyane guadeloupe réunion

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé