fbpx Skip to content

> La marche nordique, c’est tonique !

La marche nordique, c’est tonique !

Couple trekking in the forest together
Couple trekking in the forest together

La marche nordique consiste en une marche accélérée avec des bâtons. Une pratique qui attire de plus en plus d’amoureux de la nature. Entretien avec Gérard Bernabé, formateur fédéral national de marche nordique, de passage en Guadeloupe.

Gérard Bernabé,
La marche nordique, atout santé
. Broché, 2016.

Vous êtes l’auteur de l’ouvrage La marche Nordique, atout santé. Pourquoi ce livre ? 

Au cours de mes activités d’éducateur sportif et singulièrement depuis que j’enseigne la marche nordique, j’ai pris conscience que la méthode avait une importance capitale dans la transmission pédagogique, et en sport peut-être plus que dans les autres disciplines. Les exercices mal exécutés, surtout lorsqu’ils sont répétitifs peuvent provoquer des traumatismes qui sont très difficiles à « réparer ». La marche nordique est une discipline qui permet de conduire une séance d’entraînement comprenant un échauffement, un corpus de marche et des étirements de fin de séance, le tout avec les bâtons. Cette pratique est agréable et motivante, encore faut-il que le choix des exercices permette un travail harmonieux et adaptable au niveau de chacun. Ce livre constitue une référence en France et me sert de support lorsque j’anime des conférences sur le sujet lors de rencontres européennes. J’ai eu le loisir de former plus de 800 animateurs et cadres en marche nordique depuis 2003.

Vous serez justement en Guadeloupe fin mars pour former des initiateurs. Cela vous tient à cœur ?

La première formation que j’ai réalisée en Guadeloupe date de 2009, lors du lancement de cette discipline. Je reviens en mars pour une nouvelle session de formation d’initiateurs. La formation des cadres constitue une garantie de pérennisation de l’activité. Le Comité départemental de Guadeloupe de randonnée pédestre fournit des efforts importants et remarquables pour assurer aux licenciés des associations adhérentes un encadrement de qualité autant pour la marche nordique que la marche de randonnée.

Quelle différence entre la marche avec et sans bâtons ?

Depuis le début de l’humanité, l’homme marche sans bâtons. Pourtant, par instinct, lorsque la pente s’élève devant le promeneur, celui-ci ramasse un bâton et s’en sert pour soulager sa progression. N’est-ce pas ce que font les personnes âgées en s’équipant d’une canne pour alléger le poids de leur corps qui les fait parfois souffrir ? De fait, la marche nordique (avec bâtons) s’est inspirée de cette situation commune et a expérimenté cette nouvelle progression à « deux cannes » si je puis dire. Mais contrairement à des cannes, les bâtons de marche nordique (bien utilisés) nous permettent d’être plus performants en nous propulsant et nous allégeant. Avec les bâtons, vous gagnez en bien-être et performance, vous retrouvez une deuxième jeunesse.

Family have a trip in the forest

Comment est née cette pratique ?

Les compétiteurs des pays scandinaves préparant les championnats mondiaux et les Jeux Olympiques de ski de fond cherchaient une méthode pour s’entraîner en été lorsque la neige faisait défaut. Ils souhaitaient une pratique sportive mobilisant activement les jambes, le buste, les bras et nécessitant une grande capacité aérobie. L’un d’eux a eu l’idée de raccourcir les bâtons de ski, adaptés pour la neige, mais qui ne convenaient pas pour la marche en montagne. Il les a rendus compatibles pour l’ascension autant que pour la descente des pentes à forts pourcentages. Ainsi est née cette pratique venant des pays nordiques qui a été vulgarisée sous le terme générique de « marche nordique ».

La marche nordique est-elle adaptée aux seniors ?

Tout comme les sportifs, les personnes âgées, les personnes qui désirent sortir de la sédentarité, les diabétiques et autres malades qui ont besoin d’exercices et tous ceux qui veulent simplement s’oxygéner pour mieux vivre ne doivent-ils pas avoir accès à une discipline facile de mise en œuvre et respectueuse de la nature ? La réponse est oui !

Comment commencer ?

Tout d’abord, ne pas brûler les étapes. Commencer d’autant plus prudemment que vous avez abandonné la pratique d’exercices physiques depuis longtemps. Ensuite, pratiquez très régulièrement. Au début, trois fois par semaine, puis quatre et enfin cinq fois. Augmentez les distances très progressivement à des vitesses adaptées à votre capacité du moment. Pour votre santé, soyez attentif à votre hygiène alimentaire et à votre sommeil, sous le contrôle de votre médecin traitant, voire d’autres partenaires médicaux. Je dis bien hygiène alimentaire et non pas régime alimentaire. Vous devez manger sain et adapter vos apports nutritionnels à vos besoins. Pour le sommeil, couchez-vous à heure fixe, après avoir bu une infusion et vous être isolé des bruits parasites et excitations environnantes.

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Laroche-posay-niacinamide

Nos derniers articles

Nos derniers articles

PUB-Anform-post-dernier-numero-A103

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Sècheresse vaginale : un sujet tabou

Sècheresse vaginale : un sujet tabou

De nombreuses femmes, jeunes et moins jeunes, souffrent de sécheresse vaginale.
occuper ses enfants sur le trajet des vacances

Occuper ses enfants sur la route des vacances

« Quand est-ce qu’on arrive ? » Un long voyage en famille, ça se
Rimèd : le paroka

Rimèd : le paroka

C’est une plante incontournable de la pharmacopée créole ! Le paroka
Gommage capillaire

Faut-il faire un gommage capillaire ?

Un nouveau soin naturel des cheveux fait des émules. C’est le
Guide senior magazine anform sante bien etre question reponse

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé