fbpx Skip to content

> Le piercing intime, objet de désir

Le piercing intime, objet de désir

piercing-intime- desir-sexe-anform-sante-bien-etre-antilles-guadeloupe-martinique-guyane
piercing-intime- desir-sexe-anform-sante-bien-etre-antilles-guadeloupe-martinique-guyane

S’il est devenu une pratique ordinaire, le piercing, quand il est intime (lèvre, langue, mamelon, sexe), soulève curiosité et fantasme. Rencontre avec des adeptes qui ont fait le pas pour le meilleur et pour le… plaisir !

Sommaire

« Quand on a un piercing au sexe, on revient rarement en arrière ! » Les yeux de Sébastien s’illuminent quand il parle de son bijou génital. Il faut dire que ce grand gaillard tatoué de 35 ans, n’en est pas à son coup d’essai. Après la langue à 20 ans, Sébastien a poursuivi avec le piercing du mamelon. Au-delà de l’aspect esthétique, c’est devenu un plus dans sa vie sexuelle : « Ça a changé mes sensations. C’est difficile à décrire. Il faut le ressentir. » Si au toucher, il n’a pas vu de différence, il concède pudiquement que « quand ma compagne commence à jouer avec sa langue… ». Puis est arrivé le « Prince Albert inversé » (type de piercing génital masculin. Le sexe est percé au-dessus du gland). Il avoue y avoir pensé pendant longtemps, mais sa compagne de l’époque « était moins aventurière ! », dit-il, espiègle.

Mais l’expérience a tourné court à cause de son impatience. « J’ai eu un rapport sexuel après seulement trois jours », confesse-t-il. Trois au lieu des 21 minimum d’abstinence recommandés ! De plus, le piercing, mal réalisé, était trop près de l’urètre. La douleur et la gêne persistant, Sébastien choisit d’ôter son piercing génital au bout d’1 an.

Quatre années plus tard, il perce de nouveau. « J’attendais de rencontrer un bon professionnel. » Aujourd’hui, un petit bijou pimente ses rapports intimes avec sa partenaire. Des sensations féminines confirmées par John, tatoueur-perceur depuis 20 ans en Guadeloupe. Il pense que si l’homme aura quelques sensations agréables au début, physiologiquement, les piercings génitaux, masculins comme féminins, sont faits pour le plaisir de la femme essentiellement.

Dermatologue

4 questions au… Dr Thibaut Muller, dermatologue-vénérologue

– Quelle hygiène observer après un piercing intime ?

On est sur un protocole classique avec l’application d’un antiseptique local une à deux fois par jour pendant 10-15 jours. Pour la langue, il faut faire des bains de bouches (30 secondes) deux à trois fois par jour pendant 7-10 jours. Pour la zone génitale, on utilise un savon extra-doux. Attention, il ne faut surtout pas utiliser d’antiseptique avec alcool sur les muqueuses (lèvre, langue, sexe). Au-delà de ces périodes, en cas de doute sur la bonne cicatrisation, il faut voir son médecin.

– En augmentant la fréquence de désinfections, va-t-on cicatriser plus vite ?

Au contraire, on aura l’effet inverse ! En désinfectant trop, on modifie la flore bactérienne. On ralentit ainsi la cicatrisation. On peut même provoquer des irritations (eczéma).

– Y a-t-il des risques accrus d’IST ?

Théoriquement, oui. Dans le cas où le matériel utilisé serait contaminé, car pas parfaitement stérilisé, on pourrait avoir des risques de transmission d’hépatites B ou C ou de VIH. Par ailleurs, sur un plan scientifique, même s’il n’y a pas assez de cas rapportés, on peut légitimement penser qu’avec un sujet percé malade, dans un rapport non protégé, il y a sur-risque de transmission de maladies. La faute aux microtraumatismes dus aux frottements du piercing.

– Le piercing intime est-il parfois contre-indiqué ?

Si on a un terrain favorable aux cicatrices chéloïdes, il est fortement déconseillé. Par ailleurs, il y a un risque infectieux du mamelon percé quand on a des prothèses mammaires. Enfin, mettre un bijou en plastique ou mieux, ôter le bijou lors des tétées.

piercing du teton sexy desiree
schema piercing intime clitoris vagin copie

Je me sens sexy et désirée

Pour Maéva, 27 ans, le piercing du téton a été un coup de cœur. « L’an dernier, j’ai trouvé ça très joli sur une amie. » 2 mois après, c’était son cadeau d’anniversaire ! Enjouée, elle ajoute que, depuis, elle en a quasiment fini avec les soutiens-gorge. Si ce piercing ne lui a pas apporté d’excitation sexuelle supplémentaire, il a tout de même changé sa vie de couple avec plus de tendresse et de complicité. « Mon compagnon me touche beaucoup plus la poitrine, même en dehors des rapports sexuels. On peut être là, tranquilles, et il joue avec le bijou. Je me sens sexy et désirée. » Et d’ajouter, épanouie : « La nuit, ce n’est plus moi qui vais le chercher pour dormir contre lui. » Aujourd’hui, la jeune esthéticienne réfléchit à la suite. Elle pense faire percer son autre sein : « J’en ai envie même si je me pose des questions sur l’allaitement et les risques éventuels. »

Des cadres, des ouvriers

À l’instar de Maéva, John reçoit une clientèle essentiellement féminine (80 %) pour les piercings intimes. « Le piercing des tétons, en Guadeloupe, est très en vogue depuis 18 mois. » Pour les profils, rien de défini. On retrouve des cadres comme des ouvriers, de 20 à 50 ans. Pour ces piercings, pas d’accueil particulier dans son salon. Le même protocole est observé : explication de la séance au client, charte à signer et préparation du matériel. Quant aux bijoux, rien de différent. John et sa collaboratrice Kim utilisent du titane ou du téflon, matières les mieux tolérées par l’organisme. Il leur est strictement interdit de percer avec de l’or ou de l’argent, très allergènes. D’ailleurs, vue la délicate localisation de ces piercings, c’est très souvent le professionnel qui décide de l’endroit précis de la pose du bijou. Question d’anatomie et de sécurité sanitaire.

Un piercing pas banal

Que dit le piercing génital de celui qui le porte ? Peut-on parler sans tabou de son piercing au mamelon ? Entretien avec Mariella Bergen, psychothérapeute, sexologue.

piercing-genital-sexe

Le piercing génital est-il aussi banal que celui des oreilles, par exemple ?

Ce n’est pas banal du tout. Les piercings sont, en général, à visée esthétique. Ils sont faits pour être vus. Quand il est génital, ce piercing est le choix conscient d’un bijou réservé à la vue de certaines personnes ou de soi-même. S’il est aussi esthétique que les autres, le but principal du piercing génital est surtout la recherche de plaisir lors des ébats sexuels.

maitrise de soi confiance

Quelles relations ont ces personnes avec leur corps ?

Elles sont dans la maîtrise de soi. La sexualité est une chose de complexe à découvrir, surtout pour une femme. Là où l’homme a vite fait le tour du fait que son sexe soit à l’extérieur, la femme prend plus de temps, car le sien est interne. Donc quand elle a pu découvrir son sexe entièrement, elle maîtrise son corps et son plaisir d’autant mieux. Elle est dans la quête du plaisir mais un plaisir qu’elle contrôle.

tabou piercing intime

Tabou au point de ne pas parler de son piercing intime ?

C’est le signe de quelqu’un qui est très en accord avec son corps. Chez la femme, cette démarche montre qu’elle a compris comment fonctionne son corps, qu’elle est à l’aise, libérée de toute gêne, de tabous et interdits, de la culpabilité enseignée par la religion. Au-delà de la recherche de l’originalité, c’est une façon de dire : je suis consciente de mes aptitudes à aller chercher mon plaisir !

couple piercing autre

On se « pierce » pour soi ou pour l’autre ?

Pour les deux ! Pour soi, car on recherche encore plus de plaisir. Et puis pour l’autre, bien sûr ! Il y a le plaisir de montrer et en face, le plaisir de voir. Dans le cas d’un couple, l’homme va d’abord attarder son regard sur le sexe piercé. La vue va générer de l’excitation. Puis, il y aura la deuxième phase du toucher et enfin, celle du plaisir durant le rapport sexuel.

homme-peur-piercing-sexe-genital

Pourquoi retrouve-t-on une majorité de femmes avec un piercing génital ?

Parce que l’homme est moins courageux ! Et puis, pour lui, le sexe et son érection sont tellement importants qu’il n’ose pas y toucher de peur de l’abîmer. Quand l’homme est dans la recherche de sexe, la femme est dans la recherche du plaisir ultime.

Par Boni

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

WA JUIN - PUB SANOFI - Stress Resist-min-anform

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

WA - Pub Juin - Klorane masque cheveux mangue anform magazine pub

Nos derniers articles

La liane serpent : un antidiabétique ? bien-être magazine anform guadeloupe martinique guyane

La liane serpent : un antidiabétique ?

La liane serpent stimulerait la sécrétion d’insuline. Mais son usage, comme
farine fruit a pain faire recette anform magazine guadeloupe martinique guyane

Faire sa farine de fruit à pain

Que l’on soit intolérant au gluten, désireux d’élargir sa palette culinaire
carimam mammiferes marins sur ecoute-ocean-balein

Nos mammifères marins sur écoute

Chaque année, les baleines, dauphins et cachalots sont attendus avec impatience
15 astuces antistress

15 astuces antistress

Le stress augmente notre fréquence cardiaque, notre tension artérielle, notre température
WA - PUB MAI - Anform 96

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé