fbpx Skip to content

> Santé : le pouvoir des arbres de Guyane

Santé : le pouvoir des arbres de Guyane

Les arbres de Guyane
Getty Images

La forêt tropicale est un véritable joyau qui recouvre la quasi-totalité du territoire guyanais. Quels sont ces arbres emblématiques, où les trouve-t-on, quels sont leurs bienfaits ? Le point avec Guillaume Odonne, ethnobotaniste pour le CNRS* Cayenne.

D’une incroyable diversité, la Guyane abrite plus de 1 800 espèces d’arbres sur l’ensemble de son territoire. En comparaison, l’Europe n’en dénombre qu’environ 150 ! Le choix est plus que cornélien, mais cinq espèces sortent du lot. 

L’ébène verte (lébenn-vert)

Les arbres de Guyane

Arbre de la famille des bignoniacées, l’ébène verte peut atteindre 30 à 40 m de haut. On le trouve le plus souvent en forêt, mais aussi au bord des routes, dans les grands jardins. Cette espèce donne des fleurs d’un jaune incandescent. « Sa floraison a lieu de septembre à novembre. C’est un arbre qui pousse aussi dans tout le Nord de l’Amérique du Sud jusqu’au Sud-Est du Brésil. En Guyane, il se sent bien, il est chez lui. C’est une espèce très appréciée dans la construction, car le bois est naturellement imputrescible. »

Le fromager (fronmajé)

Les arbres de Guyane

Arbre magique et majestueux de la forêt amazonienne, le fromager peut atteindre 50 m de haut et son tronc peut mesurer jusqu’à 3 m de diamètre. Il pousse souvent les pieds dans l’eau, au bord des rivières, dans les bas-fonds. « On le trouve sur l’ensemble du littoral guyanais, et même en ville. C’est l’emblème du bourg de Saül, la porte d’entrée du Parc amazonien de Guyane. Son tronc est couvert d’épines et souvent de plantes épiphytes (orchidées, lianes…). Le fromager est craint par les populations et son abattage est traditionnellement évité. » 

Usages traditionnels : « Dans la plupart des cultures amazoniennes, le fromager abrite des esprits, bons comme mauvais. Dans toutes les cultures des plateaux de Guyane, il est associé aux esprits de l’eau. En Amérique centrale, il sert de chemin aux esprits des défunts pour rejoindre le paradis. Les Haïtiens font des bains de chance à son pied pour se défaire d’un mauvais sort. »

Le courbaril (koubari ou kaka-chyen)

Les arbres de Guyane

Injustement méprisé, il s’agit d’un arbre santé par excellence. « On le trouve jusqu’en ville, au pied du Montabo, le long du littoral, à l’intérieur des massifs forestiers. Le courbaril peut faire jusqu’à 40 m de haut. Son tronc est lisse et ses feuilles sont d’un vert éclatant. Son bois est très apprécié en menuiserie et son écorce rentre dans la composition de certaines bita, une boisson amère consommée notamment sur le Maroni. »

Usages traditionnels : « Autrefois, il rentrait dans le régime des populations amérindiennes. En Guyane, le fruit est appelé « caca chien » à cause de son odeur déplaisante. Il est dédaigné par la population. Pourtant, à l’intérieur de la coque se trouve une chaire jaunâtre et poudreuse, comestible et riche en fibres et oligo-éléments (voir recette). Il est très bien toléré par l’estomac ! »

Le milk-shake au courbaril : une boisson énergétique !

Casser la coque. Séparer la farine des graines. Mixer la farine avec du lait. Ajouter des fruits de votre choix et 1 càc de miel.

Le bois de rose (bwa-dé-roz)

Les arbres de Guyane

« C’est un arbre protégé en Guyane car fortement exploité autour du 19e siècle. L’espèce qui est présente sur le territoire a une composition chimique très appréciée des parfumeurs. Il s’agit d’un produit à valoriser pour le développement économique. Aujourd’hui, des programmes de mise en culture existent. On le retrouve dans toute l’Amazonie, mais en Guyane, surtout dans des endroits inaccessibles du fait de l’exploitation passée. » 

Usages traditionnels : « L’huile essentielle de bois de rose est connue pour ses propriétés cicatrisantes, antiseptiques. En cosmétique, elle est appréciée pour sa vertu anti-âge et sa fragrance subtile. »

Le bois bandé (bwa-bandé)

bois bandé
© Camille Dubois

Il s’agit d’un arbre de taille moyenne qui pousse en forêt de manière isolée. « Ses racines sont très développées. Les Amérindiens Tekos font des bains avec les racines qu’ils râpent pour accélérer la marche chez l’enfant. »

Usages traditionnels : le bois bandé est inscrit à la pharmacopée française depuis 2016. « Les études menées sur ses effets aphrodisiaques n’ont pas été concluantes, mais il s’avère qu’il serait un remède intéressant contre la dépression et permettrait de booster la mémoire. » 

Mockup-Guide des Arbres (c) ONF (2)

L’ONF réédite le guide des arbres de Guyane ! 

Grâce au soutien de fonds européens, l’ONF propose une réédition complète du guide des arbres de Guyane. 

« Nous avons fait le choix de présenter 300 espèces rares ou protégées. Ce guide, richement illustré, est un outil d’aide à l’identification qui offre à tous les Guyanais la possibilité de mieux connaître les arbres de Guyane et leurs usages. Une part importante est consacrée à de nouvelles thématiques telles que l’évolution et la phylogénie, les habitats et la diversité des arbres en Guyane, la filière bois guyanaise, les usages traditionnels ou encore la conservation des espèces », explique Hélène Richard, botaniste et auteure du guide. Disponible en librairies et grandes surfaces.

⃰Centre national de la recherche scientifique.

Par Sandrine Chopot

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Anform publicité magazine

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

dernier-numero-anform-martinique-guadeloupe-guyane

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

dernier-numero-anform-martinique-guadeloupe-guyane

Nos derniers articles

Ehpad : les lapins font des heureux !

Éhpad : les lapins font des heureux

Les adhérents d’une maison de retraite participent ce matin à une
1000 maisons

La maison des 1 000 premiers jours fait ses premiers pas

La Maison des 1 000 premiers jours est un dispositif gratuit
Grossesse : soulager les pieds enflés

Grossesse : j’ai les pieds gonflés

Pourquoi les pieds ont-ils tendance à enfler pendant la grossesse ?
Pics de glucose : quels effets sur la santé ?

Pic de glucose : quels effets ?

Un pic de glucose entraîne un pic d’insuline, suivi d’une chute
pub-carre-Anform-dernier-numero-Mon-jardin-creole

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !