fbpx Skip to content

> Tour des yoles : plus vite, plus haut, plus fort !

Tour des yoles : plus vite, plus haut, plus fort !

Tour des Yoles Martinique
© Gwennaelle Merine

La 37e édition du Tour de Martinique en yoles rondes se déroule du 30 juillet au 6 août 2023. Comme chaque année, la préparation physique et mentale des yoleurs est fondamentale pour encaisser 8 jours d’intenses efforts.

« La yole est un sport amateur à caractère professionnel. » Nïl Joseph, yoleur de 31 ans, est lucide sur l’exigence de son sport. Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco depuis 2020, le Tour de Martinique en yoles rondes attend de ses participants une forme olympienne pour avaler les 300 km de course en 8 jours.

Une armée de professionnels

Tour des Yoles Martinique

Autour de l’équipe de Nïl (Sara/Auto Distribution Martinique) dirigée par le patron Diany Rémy, une armée de professionnels est à disposition. D’abord, il y a la visite médicale chez le médecin de l’association, le docteur Saint-Cyr. Après le renforcement musculaire de début de saison sur le terrain municipal du Marin, l’équipage se rend dès le mois d’avril à la salle de sport des Trois-Îlets. « Notre coach sportif nous prépare un programme personnalisé selon notre poste sur la yole. Et là, c’est parti pour 2 h 30 où on donne tout ! » À raison de deux séances hebdomadaires dans une partie de la salle qui leur est réservée, Nïl et ses co-équipiers vont suer pendant des mois jusqu’à 1 semaine avant le début de la régate sportive. 

Tour des Yoles Martinique

Leur kinésithérapeute attitrée, Marie, supervise chaque séance. « Elle observe, analyse et montre les bons gestes. Elle détecte le moindre souci et n’hésite à mettre au repos si nécessaire », indique le « bwa drésé » de la flotte. Il précise que Marie, en plus de diriger la séance d’étirements, prodigue des conseils diététiques pour favoriser la récupération. Elle établit un programme hebdomadaire général mais adaptable pour chacun.

Les capacités physiques, mais aussi mentales sont la clé de la réussite. Sara/Autodistribution Martinique, leur sponsor, l’a compris en recrutant Emitaï Blanchard. Le coach mental, grâce à ses discours de motivation, exercices de respiration et séances de visualisation, maintient le moral de l’équipage. Mais Nïl assure aussi que la bonne vie du groupe compte également dans leurs succès de 2019 et 2022 au Tour des yoles : « Nous organisons souvent des randonnées et des soirées jeux de société/grillades. »

« La victoire se joue dès les entraînements. »

Le tournant

Tour des Yoles Martinique

Pour Frédérick Bolotte, matelot d’écoute de la yole Rosette/Orange, « sans ça [préparations physique et mentale], on ne peut prétendre à la victoire ». Médecin traitant, compléments alimentaires bio, séances de méditation, travail foncier et de renforcements musculaires en salle, rien n’est laissé au hasard chez la yole au palmarès extraordinaire (10 titres emportés au Tour). « Tout a changé vers 2005. Davantage d’enjeux et de médias, il a fallu se préparer différemment pour être pro », se souvient-il. Chargé du réglage des voiles, il admet que l’évolution du matériel pousse à être physiquement plus résistant.

Marc-Daniel Labourg, 2e patron d’UFR-Chanflor, confirme ce tournant sur la préparation des yoleurs. « La préparation doit être adaptée aux conditions de courses », assure-t-il. Raison pour laquelle Xavier, leur coach sportif, monte à bord « pour voir au plus près nos besoins, afin d’établir le programme ». 

Tour des Yoles Martinique

Ajouté à cela la ferveur populaire, elle est loin l’époque où « les premiers qui ont commencé à faire des footings sur la plage étaient pris pour des fous ». Néanmoins, des yoleurs, comme le patron de Sara/Autodistribution Martinique Diany Rémy, reconnaissent que s’adjoindre les services de prestataires est une coûteuse valeur ajoutée.

Avant de décrocher un sponsor, bien des équipes doivent se débrouiller seules. Cela a longtemps été le cas du patron Marc-Emmanuel Florian et son équipage (Élizé restaurant/Madiana Cinéma). Il n’était pas aisé, confie-t-il, de motiver les troupes quand les moyens financiers n’étaient pas disponibles pour bénéficier d’accompagnements professionnels. Car comme souvent en sport de compétition, la victoire se joue dès les entraînements.

Par Boni Kwaku

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Anform Magazine martinique guadeloupe guyane dernier numero

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Pub demie page - Sortie magazine anform martinique guadeloupe Guyane

Nos derniers articles

Réussir sa détox

Réussir sa détox de début d’année

Le début d’année est propice à l’instauration de règles et principes
Desserts romantiques pour la saint valentin

Desserts de Saint-Valentin

Surprenez votre partenaire avec ces desserts romantiques et gourmands... pour fondre
Carnaval : réussir son maquillage

Réussir son maquillage de carnaval !

Vous souhaitez un maquillage de carnaval impeccable, couvrant et longue tenue
Capsules de Roucou déhiscentes

Précieux roucou

C’est la star du carnaval ! Les groupes à peaux se
PUB-Anform-post-dernier-numero-Guide-Senior-2023

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !