fbpx Skip to content

> Les 7 clés de la détox

Les 7 clés de la détox

detox
Istockphotos

Infusion de groseille-pays, detox water, chélation… Pour se sentir plus légère, plus belle, plus tonique, mieux dans sa tête, bien dans son corps et oublier les excès des fêtes !

Boudin, jambon de Noël, cochon roussi, bûches, glaces, shrubb et champagne… Pendant les fêtes, votre corps a été mis à rude épreuve ! Conséquence, vous vous sentez fatiguée, déprimée, ballonnée. C’est normal. Les toxiques accumulés dans votre organisme vous font perdre de l’énergie. Mais pas de panique ! Une petite cure détox à base de plantes locales et des conseils pour reprendre une alimentation saine et équilibrée vous aideront à retrouver la forme.

Trop de pesticides

L’organisme possède un mécanisme naturel d’élimination des déchets. Mais lorsque l’on mange en excès (trop de sucre, trop de protéines, trop de gras…) ou des produits trop concentrés en pesticides, en conservateurs ou en arômes chimiques, le corps ne peut plus les éliminer correctement. De plus, la pollution atmosphérique, le tabac, le stress, la prise d’antibiotiques augmentent la production de radicaux libres (molécules chimiques responsables du vieillissement cellulaire). Résultat, votre organisme s’affaiblit. Et cela se voit sur la peau (petits boutons, allergies, teint terne) mais aussi sur les ongles, sur les cheveux, sur le tonus (fatigue, maux de tête…) sur le transit (ballonnements, constipation…) et sur le poids (car le corps stocke mais n’élimine pas !). Aussi, vous êtes plus sensible aux infections. D’autant que germes, microbes et virus prolifèrent allègrement dans cet environnement toxique.

Des organes clés

L’élimination des déchets se fait grâce à des organes appelés les émonctoires. Principalement le foie, les reins, les intestins. L’intestin est la porte d’entrée principale des toxiques de l’alimentation. En cas de surcharge, non seulement les micronutriments sont moins bien absorbés mais les toxiques pénètrent plus facilement la barrière intestinale. Les reins, eux, ont pour fonction première d’éliminer les déchets de l’organisme. Ils jouent également un rôle clé dans le maintien des équilibres hydriques et acido-basiques. Enfin, le foie réalise plus de 500 fonctions métaboliques. Il agit sur la transformation des lipides, glucides et protéines. Il neutralise aussi toutes les substances hautement toxiques comme les pesticides. Ce sont ces organes qu’il va falloir stimuler grâce à la cure détox.

Pas un régime

Contrairement aux idées reçues, la détox ne passe pas nécessairement par une cure draconienne. L’objectif n’a rien à voir avec celui d’un régime amincissant même si la cure détox permet de perdre du poids. En 2010, dans son rapport sur « l’évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement », l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation pointe d’ailleurs du doigt  les méthodes « soupe au chou » et « citron détox », deux classiques des régimes détox. « Déséquilibrées, ces cures détox peuvent entraîner des carences, des problèmes hépatiques et des troubles du comportement alimentaire. » Donc, plutôt que de se tourner vers un régime restrictif, mieux vaut adopter un mode de vie plus sain, une « détox attitude » en somme. À la portée de tous, à condition de ne pas être enceinte ou allaitante, de ne souffrir d’aucune carence en vitamines ou minéraux, d’aucune maladie. Elle s’adresse donc aux adultes en bonne santé et se pratique en général 2 fois par an durant environ 3 semaines.

Le saviez-vous ?
Pour les scientifiques, une toxine est un poison, tels ceux contenus dans le venin d’un serpent. L’homme ne produit pas un tel poison. Cependant, on trouve très souvent le terme « toxine » dans la presse et dans les médecines alternatives pour désigner les déchets du métabolisme tels l’urée, l’ammoniaque, les radicaux libres, ou encore les polluants. Il s’agit d’un abus de langage. Il vaut mieux parler de « toxiques ».

1) Laissez infuser…

Drainante et purifiante, l’infusion est votre principale alliée détox. Pour la préparer, portez l’eau à ébullition puis versez-la sur les plantes hors du feu (pour ne pas détruire les principes actifs). Laissez infuser 10 à 15 min. Filtrez avant de consommer. Préparez votre infusion le matin et consommez-la dans la journée, en particulier après les repas. Variez les infusions grâce aux plantes locales détoxifiantes.

Vous pouvez mélanger 3 ou 4 de ces plantes. Utilisez alors des proportions réduites d’1/3 ou 1/4 par rapport au dosage indiqué.
Précautions d’emploi : les plantes sont à utiliser dans le respect des doses et fréquences indiquées. Il existe des effets secondaires potentiels et des toxicités lors de surdosages.

2) Croquez le fruit

Privilégiez les fruits frais aqueux et riches en fibres. Ils favorisent le transit intestinal, sans parler de leur effet coupe-faim ! Cerise-pays (imbattable en vitamine C), carambole (riche en minéraux et anti-oxydants), tamarin (facilite le transit, aide à l’élimination de l’eau, protège le foie), ananas (aide à digérer et anticellulite), papaye (digestive et anti-oxydante), goyave mûre (facilite le transit), barbadine, cythère, grenade, sapotille, maracuja, pamplemousse, abricot pays, melon, pomme-malaca, pastèque, orange, mandarine.

Infused water with citrus and mint in glass bottles

Nouvelle tendance : la detox water

De l’eau et des fruits. Une formule simple qui fait fureur sur le net ! Il suffit de remplir des bocaux d’eau froide et de fruits, et de les laisser macérer au réfrigérateur. Le breuvage se conserve au maximum 24 h au frais. Une boisson légère et vitaminée qui permettrait de nettoyer le foie. Vraie boisson détox ou simple eau aromatisée ? Avantage certain, la detox water permet de boire de l’eau, donc de s’hydrater et d’absorber au passage quelques vitamines. Mieux qu’un soda ! Les ingrédients à privilégier : citron, pastèque/basilic, ananas, concombre, menthe…

La recette
Découpez 3 citrons en rondelles et déposez-les au fond d’un bocal à fermeture hermétique de 250 ml. Ajoutez quelques feuilles de menthe fraîche. Remplissez d’eau et de glaçons. Placez le bocal au réfrigérateur et laissez macérer.

3) Revenez au potager 

Concombre (pauvre en calorie, riche en eau et en fibres), tomate, carotte, feuilles de pourpier (crues en salade, elles sont riches en fer, omégas-3 et anti-oxydants), christophine (peu calorique, riche en eau), fruit et fleurs de giraumon (riches en potassium et en vitamine A), aubergine, gombos, chou, haricots verts, feuilles de calalou, feuilles de madère, de giraumon, de plantain ou de groseille-pays.

Salade pays
Dans un saladier, quelques jeunes feuilles de pourpier et/ou de plantain, de la papaye verte râpée, de la tomate et du concombre, coupés en dés, et des fleurs de giraumon. Assaisonnez avec une pincée de sel, du jus de citron, du piment végétarien, basilic et persil. Vous pouvez lier avec un peu de yaourt nature.

Seasonal spicy fall autumn creamy pumpkin and carrot soup

Soupe 100 % légumes 
Faites cuire à l’eau sans sel : giraumon et ses feuilles, feuilles de groseille-pays, carottes, chou, persil, oignon, céleri dans les proportions qui vous plaisent. Relevez avec une feuille de framboisin (parfum de girofle), du curcuma et une pointe de cumin. Mixez le tout et ajoutez si besoin une petite pincée de sel au moment de déguster.

4) Relevez les saveurs 

Certaines herbes et épices aident à mieux digérer, d’autres sont de puissants détoxifiants : aneth, basilic, cumin, persil (diurétique, augmente le taux de glutathion dans le sang (molécule fabriquée par l’organisme et considérée comme la reine des anti-oxydants)), cives, citronnelle-pays, safran-pays ou curcuma (puissant détoxifiant), gingembre (augmente la concentration sanguine de glutathion), graines de plantain (effet coupe-faim), menthe (aide à digérer), framboisin, vanille, cannelle, muscade (augmente l’activité du glutathion)…

Menu 100 % détox

5) Faites la chasse aux métaux lourds 

La chélation est un processus naturel par lequel une substance emporte avec elle une autre substance. Le docteur Michel Lallement, dans son dernier ouvrage*, propose d’utiliser cette méthode (entre autre) pour se débarrasser des particules de métaux de notre corps. Extraits.

Dr Michel Lallement, Les 3 clés de la santé, éditions Mosaïque-santé.

Dr Michel Lallement, Les 3 clés de la santé,
éditions Mosaïque-santé.

Le terme de chélation (prononcez « kélassion ») vient du grec khêlé : « pince ». Il s’agit d’un phénomène très largement « utilisé » par la nature : dans le sang, le fer est chélaté (accroché) par l’hémoglobine ; la chlorophylle fixe un ion de magnésium ; la vitamine B12 chélate un ion de cobalt, etc. Ce procédé naturel peut également être mis à profit pour favoriser l’élimination de substances toxiques, qui seront ainsi « capturées » par certaines molécules, appelées chélateurs. Mais il est important d’insister d’emblée sur le fait que, même s’il existe des chélateurs naturels, efficaces et facilement disponibles, pratiquer une chélation ne s’improvise pas ; cela nécessite le respect de certaines règles, au risque de s’exposer à des problèmes sérieux : déminéralisation, aggravation d’un stress oxydant, etc. En effet, si la chélation a pour but de forcer l’élimination des métaux toxiques, elle a également pour effet d’éliminer des minéraux utiles, ce qui va aggraver les carences préexistantes. Il est donc indispensable d’apporter certains minéraux en quantité suffisante pendant toute la durée de la chélation, en fonction des dosages réalisés. (…)

Des substances naturelles…

Plusieurs substances naturelles possèdent des propriétés chélatrices.

Certaines algues comme la chlorella, la spiruline, les algues de Klamath. Ces substances ont une forte affinité pour les ions métalliques, mais, précisément pour cette raison, il est fondamental de bien choisir leur provenance : en effet, la majorité des algues disponibles sur le marché sont déjà contaminées !
La coriandre, l’ail des ours, la bardane, l’ail, le lierre terrestre, le fucus vésiculeux et de nombreux autres végétaux ont également des vertus chélatrices.
La zéolite est un minéral qui possède une structure micro-cristalline associée à une charge électrostatique qui lui confère les caractéristiques absorbantes d’un « super charbon ».

6) Bougez ! 

On a tendance à l’oublier, mais la peau est, au même titre que les reins ou le foie, un émonctoire. Sang et lymphe conduisent les déchets jusqu’au foie, aux reins et aux poumons. Mais aussi jusqu’à la peau, où ils sont éliminés via la transpiration par l’intermédiaire des glandes sudoripares. Ainsi, la transpiration permet d’évacuer de nombreux déchets. Particulièrement les métaux, pesticides et autres polluants. Il est donc indispensable de pratiquer une activité physique au minimum 30 minutes, 2 à 3 fois par semaine, en privilégiant les sports de plein air (pour une meilleure oxygénation). Pensez aussi aux séances de hammam ou de sauna. Résultat, les pores sont nettoyés, les cellules mortes sont éliminées, et la microcirculation cutanée activée par la chaleur. Votre peau est plus nette, plus lisse.

7) Limitez les excès 

Voici la liste des 5 aliments à éviter.

  • La viande rouge et la charcuterie, au profit du poisson ou du poulet, moins caloriques. Suggestion de poisson : thazard en papillote au gingembre frais, citron vert et tomates aux herbes (au four ou au gril), accompagnés de légumes vapeur (giraumon, carottes et haricots verts).


  • Les sucres, remplacés par un peu de miel. Et les pâtisseries.

  • Les produits à base de lait de vache, au profit du lait de chèvre
    ou de brebis et de probiotiques. Ces micro-organismes renforcent efficacement la flore intestinale.


  • Le café (c’est un excitant qui pompe l’énergie) remplacé par les infusions.

  • Les sodas, au profit d’eau et de smoothies maison. - Orange, mandarine, cerise-pays, zeste de citron vert. - Goyave, jus de citron vert, vanille. - Ananas, mangue, basilic, gingembre. À mixer au blender avec des glaçons puis passer au tamis si nécessaire.

Par Dominique Martial, docteur en pharmacie, membre de l’Aplamedarom et MSR
(article paru en janv 2015)

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

WA - Avril - Phytostine
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Réagir à cet article

0 0 voter
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
WA - Avril - Lynx Optic

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

5 boissons healthy rafraîchissantes

5 boissons healthy rafraîchissantes

Pour se rafraîchir pendant les fortes chaleurs, exit les sodas ! Anform
Je fais mon dentifrice

Je fais mon dentifrice

Agressif pour les dents et les gencives, le dentifrice industriel contient
Je mange local, donc je maigris

Je mange local, donc je maigris !

De nouveaux modèles alimentaires ont remplacé nos traditions culinaires. Et ce,
recettes paques rigolotes

Pâques : mes recettes rigolotes

Surprenez vos enfants avec de délicieuses recettes de Pâques. Salées ou
Guide Senior pub anform

Recevez votre magazine
au format numérique !

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Le dernier numéro
est arrivé

anform magazine santé bien-être-dernier-numero-anform-martinique-guadeloupe-guyane-A95