fbpx Skip to content

> Batch cooking : mes repas pour la semaine !

Batch cooking : mes repas pour la semaine !

Woman Preparing Batch Of Healthy Meals At Home In Kitchen
Woman Preparing Batch Of Healthy Meals At Home In Kitchen

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Reléguez cette question aux oubliettes grâce au batch cooking ! Une solution d’organisation pour se libérer du temps et éviter le « burn out » domestique.

Le batch cooking est la nouvelle tendance qui nous vient tout droit des pays anglophones et qui signifie au sens littéral « repas regroupés », « repas en lots » ou « cuisine en série ». Cette tendance consiste à prendre un moment une fois par semaine et préparer en grande quantité des aliments que l’on peut conserver.

  Quels sont les avantages
du batch cooking ?  

Le principal avantage est bien sûr celui de pouvoir se dégager du temps la semaine et de ne pas passer ses soirées à cuisiner ! Dès lors, plus besoin de stresser après le travail ou le sport pour faire à manger, ni de presser ses enfants à faire leurs devoirs. Les soirées en deviennent évidemment plus détendues. De plus, le fait de préparer ses repas à l’avance permet de ne pas succomber aux solutions de facilités (plats industriels à réchauffer, fast-food…) qui ne sont légères ni pour le porte-monnaie ni en termes de calories. Enfin, c’est l’assurance de moins de gaspillage !

Housewife putting berries in fridge

L’astuce 

Dans le réfrigérateur, classez vos plats par date de péremption. Ceux plus fragiles, supportant difficilement la congélation, devront être consommés en début de semaine et rangés devant. 

  En pratique, comment s’y prendre ?  

Il existe en réalité deux écoles. Une première méthode consiste à préparer tous les repas de A à Z et les conserver entièrement terminés de sorte qu’il ne reste plus qu’à les réchauffer et les déguster. La seconde méthode consiste à préparer uniquement les ingrédients de base. Il suffit ensuite de les assembler à la dernière minute, avant la cuisson. Les adeptes de la première tendance éplucheront les légumes, les feront cuire et les mixeront pour conserver la soupe dans des bocaux tandis que les adeptes de la seconde tendance se contenteront d’éplucher tous les légumes, de les laver et les conserveront au congélateur de manière à cuire leur soupe au dernier moment. Quelle méthode choisir ? Tout dépend du moment auquel vous souhaitez réaliser l’économie de temps. Par ailleurs, afin de pouvoir cuisiner une seule fois pour toute la semaine, il vous faudra vous munir à l’avance de tous les ingrédients nécessaires en établissant minutieusement votre liste de courses, ce qui suppose d’établir le calendrier complet des menus pour chaque jour. Si vous manquez d’idées de plats qui se préparent et se conservent aisément, sachez qu’il existe une multitude de sites et de forums qui y sont consacrés. Et de nombreux livres de cuisine fleurissent sur les étals des librairies. Enfin, il faut disposer d’un grand nombre de récipients afin de pouvoir conserver les aliments préparés.

Healthy vegan dishes and drinks in bottle over concrete table

« J’utilise des récipients en verre »

Je pratique le batch cooking depuis 2 ans. C’est une diététicienne qui, lors d’une consultation, m’a conseillé de prévoir et préparer mes menus afin de manger plus sainement et équilibré. Depuis, je consacre mon dimanche soir ou 2 h de mon week-end à cuisiner. Je parviens à préparer mes plats pour les midis et soirs jusqu’au mercredi ou jeudi en général. J’essaie de varier et de prévoir trois ou quatre plats différents. Mes plats de prédilection : lentilles-carottes et pommes de terre-gratin de légumes. Pour le stockage, j’utilise des récipients hermétiques en verre, car c’est meilleur pour la santé. En plus, ils passent au lave-vaisselle et au micro-onde. S’agissant de la conservation, j’ai peu d’espace de stockage. Je réserve donc mon petit congélateur pour les plats de fin de semaine à base d’œufs et de crème. Le batch cooking me permet de me consacrer pleinement à ma vie étudiante la semaine, de manger sainement et d’éviter les plats cuisinés bourrés d’additifs. Par ailleurs, j’ai un petit budget. Le batch cooking me permet, en faisant une liste, d’éviter de faire des achats inutiles et mauvais pour la santé.

Mylène, 23 ans, étudiante.

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Reléguez cette question aux oubliettes grâce au batch cooking ! Une solution d’organisation pour se libérer du temps et éviter le « burn out » domestique.

Le batch cooking est la nouvelle tendance qui nous vient tout droit des pays anglophones et qui signifie au sens littéral « repas regroupés », « repas en lots » ou « cuisine en série ». Cette tendance consiste à prendre un moment une fois par semaine et préparer en grande quantité des aliments que l’on peut conserver.

  Quels sont les avantages
du batch cooking ?  

Le principal avantage est bien sûr celui de pouvoir se dégager du temps la semaine et de ne pas passer ses soirées à cuisiner ! Dès lors, plus besoin de stresser après le travail ou le sport pour faire à manger, ni de presser ses enfants à faire leurs devoirs. Les soirées en deviennent évidemment plus détendues. De plus, le fait de préparer ses repas à l’avance permet de ne pas succomber aux solutions de facilités (plats industriels à réchauffer, fast-food…) qui ne sont légères ni pour le porte-monnaie ni en termes de calories. Enfin, c’est l’assurance de moins de gaspillage !

Housewife putting berries in fridge

L’astuce 

Dans le réfrigérateur, classez vos plats par date de péremption. Ceux plus fragiles, supportant difficilement la congélation, devront être consommés en début de semaine et rangés devant. 

  En pratique, comment s’y prendre ?  

Il existe en réalité deux écoles. Une première méthode consiste à préparer tous les repas de A à Z et les conserver entièrement terminés de sorte qu’il ne reste plus qu’à les réchauffer et les déguster. La seconde méthode consiste à préparer uniquement les ingrédients de base. Il suffit ensuite de les assembler à la dernière minute, avant la cuisson. Les adeptes de la première tendance éplucheront les légumes, les feront cuire et les mixeront pour conserver la soupe dans des bocaux tandis que les adeptes de la seconde tendance se contenteront d’éplucher tous les légumes, de les laver et les conserveront au congélateur de manière à cuire leur soupe au dernier moment. Quelle méthode choisir ? Tout dépend du moment auquel vous souhaitez réaliser l’économie de temps. Par ailleurs, afin de pouvoir cuisiner une seule fois pour toute la semaine, il vous faudra vous munir à l’avance de tous les ingrédients nécessaires en établissant minutieusement votre liste de courses, ce qui suppose d’établir le calendrier complet des menus pour chaque jour. Si vous manquez d’idées de plats qui se préparent et se conservent aisément, sachez qu’il existe une multitude de sites et de forums qui y sont consacrés. Et de nombreux livres de cuisine fleurissent sur les étals des librairies. Enfin, il faut disposer d’un grand nombre de récipients afin de pouvoir conserver les aliments préparés.

Healthy vegan dishes and drinks in bottle over concrete table

« J’utilise des récipients en verre »

Je pratique le batch cooking depuis 2 ans. C’est une diététicienne qui, lors d’une consultation, m’a conseillé de prévoir et préparer mes menus afin de manger plus sainement et équilibré. Depuis, je consacre mon dimanche soir ou 2 h de mon week-end à cuisiner. Je parviens à préparer mes plats pour les midis et soirs jusqu’au mercredi ou jeudi en général. J’essaie de varier et de prévoir trois ou quatre plats différents. Mes plats de prédilection : lentilles-carottes et pommes de terre-gratin de légumes. Pour le stockage, j’utilise des récipients hermétiques en verre, car c’est meilleur pour la santé. En plus, ils passent au lave-vaisselle et au micro-onde. S’agissant de la conservation, j’ai peu d’espace de stockage. Je réserve donc mon petit congélateur pour les plats de fin de semaine à base d’œufs et de crème. Le batch cooking me permet de me consacrer pleinement à ma vie étudiante la semaine, de manger sainement et d’éviter les plats cuisinés bourrés d’additifs. Par ailleurs, j’ai un petit budget. Le batch cooking me permet, en faisant une liste, d’éviter de faire des achats inutiles et mauvais pour la santé.

Mylène, 23 ans, étudiante.

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Bannière ANFORM DUCRAY KERACNYL

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

PUB-Anform-post-dernier-numero-A102

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Peau : je craque pour la chantilly mangue/karité

Peau : je craque pour la chantilly mangue/karité

La chantilly de beurre végétal, c’est le compromis parfait entre une
longe-cote 3

Le longe-côte, c’est bon pour la santé !

Marcher dans l’eau, rien de tel pour développer son endurance, améliorer
Papa pour la première fois

Papa pour la première fois

Chaque homme découvre la paternité différemment. Mais tous les papas parlent
Rides du lion : comment les atténuer

Rides du lion : comment les atténuer ?

Situées sur le front entre les deux sourcils, les rides du
Guide senior magazine anform sante bien etre question reponse

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé