fbpx Skip to content

> Bouées, brassards… que choisir pour sa sécurité ?

Bouées, brassards… que choisir pour sa sécurité ?

Bouées, brassards… que choisir pour sa sécurité anform magazine enfant
Shutterstock

Bouées, ceintures, brassards… Il existe de nombreux accessoires anti-noyade destinés aux enfants. Pour faire le bon choix, suivez les conseils d’un pro.

Il faut prendre en compte l’âge, le poids et la taille de l’enfant, et choisir un produit à la norme CE. « Il faut aussi faire la différence entre le matériel qu’on utilise pour apprendre à nager (frite, planche, pull-boy) et celui qui sert à éviter la noyade. Mais quoi qu’on utilise, il faut toujours avoir un œil sur son enfant. Ne jamais le laisser sans surveillance ! », prévient Christophe Manios, maître-nageur.

Les brassards dès 2 ans

Les brassards dès 2 ans

« Avec les tout-petits, on préfère utiliser des brassards. On les choisit en fonction du poids de l’enfant. Ils maintiennent vraiment les épaules et donc la tête hors de l’eau. L’enfant ne risque pas de basculer vers l’avant, il est debout comme un bouchon. » Si les brassards ont été correctement gonflés et bien placés, il n’y a pas de raison que bébé puisse les enlever. Vérifiez que les valves de sécurité sont bien fermées. Et si vous souhaitez éviter d’avoir à gonfler les brassards à chaque fois, il existe des modèles ergonomiques en mousse. Point négatif, ils prennent plus de place dans le sac !

La bouée dès 3 ans

La bouée dès 3 ans

La bouée maintient la taille de l’enfant hors de l’eau et, comme pour les brassards, le petit nageur reste debout comme un bouchon. Mais il est essentiel de choisir le bon diamètre. En effet, avec une bouée trop grande, l’enfant risque de passer au travers s’il lève les bras. C’est un accessoire de plage qui ne protège en aucun cas de la noyade. « Ce n’est pas un matériel que j’apprécie, ni au niveau sécurité ni au niveau pédagogique. »

  Attention : les bouées-sièges sont interdites à la vente car trop dangereuses. Si l’enfant bascule, il continuera à flotter, mais la tête sous l’eau, sans possibilité de se remettre dans le bon sens tout seul.

La ceinture avec flotteurs dès 5 ans

La ceinture avec flotteurs dès 5 ans

« C’est l’accessoire préféré des maîtres-nageurs. L’enfant risque moins de pouvoir s’en débarrasser. » Enlevez les flotteurs au fur et à mesure de la progression de votre petit baigneur. En revanche, ne les utilisez pas avec des enfants trop jeunes car ils n’ont pas un sens de l’équilibre suffisant ni assez de force pour redresser la tête s’ils basculent vers l’avant. Puisque la ceinture est placée au niveau lombaire, et non pas sur le haut du corps, ils pourraient se retrouver en position horizontale, la tête dans l’eau.

Le maillot avec flotteurs intégrés dès 4 ans

Le maillot avec flotteurs intégrés dès 4 ans

Les flotteurs sont intégrés le long de la taille. Vous pourrez progressivement les enlever en fonction de la progression de votre l’enfant. Pour les plus petits, il vaut mieux associer ce maillot de bain à des brassards, pour éviter que bébé ne bascule. « Mais j’ai vu très peu d’enfants avec ce type de produit. En plus, ces maillots coûtent assez cher. Mieux vaut utiliser la ceinture. »

Le gilet 

Le gilet ​

On le choisit, comme pour un vêtement, à la bonne taille. Il faut aussi faire attention à bien l’attacher pour que l’enfant ne puisse pas glisser. « On utilise ce type de produit en bateau, lors d’activité nautique comme le kayak ou le paddle pour éviter que l’enfant ne tombe à l’eau et se noie. Mais pas pour lui permettre de nager. C’est très inconfortable. Ça nuit au mouvement des bras… » Ils comportent en général un petit matelas qui protège la nuque et qui maintient la tête hors de l’eau même si l’enfant est inconscient.

Par Chloé Gurdjian

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Laroche-posay-niacinamide

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

PUB-Anform-post-dernier-numero-A102

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Gommage capillaire

Faut-il faire un gommage capillaire ?

Un nouveau soin naturel des cheveux fait des émules. C’est le
Peau : je craque pour la chantilly mangue/karité

Peau : je craque pour la chantilly mangue/karité

La chantilly de beurre végétal, c’est le compromis parfait entre une
longe-cote 3

Le longe-côte, c’est bon pour la santé !

Marcher dans l’eau, rien de tel pour développer son endurance, améliorer
Papa pour la première fois

Papa pour la première fois

Chaque homme découvre la paternité différemment. Mais tous les papas parlent
Guide senior magazine anform sante bien etre question reponse

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé