fbpx Skip to content

> La méthode kangourou pour les prématurés

La méthode kangourou pour les prématurés

La méthode kangourou pour les prématurés
Getty Images

La méthode kangourou a pour but de rétablir le lien maman-bébé rompu prématurément. C’est le summum du réconfort pour le nouveau-né prématuré. Elle peut aussi s’appliquer au papa. Les précisions de Johanna Billy, infirmière-puéricultrice.

Pourquoi cette méthode ?

Méthode Kangourou

Le nouveau-né prématuré est subitement, et trop tôt, séparé de sa mère. Afin de rétablir ce contact qui aurait dû continuer un moment encore, les spécialistes de la néonatalogie proposent aux parents la méthode kangourou.

Qu’est-ce que la méthode kangourou ?

C’est une méthode qui permet le contact peau à peau entre le bébé, sa maman et/ou son papa. Les prématurés sont gardés en couveuses et peuvent être en souffrance. On cherche donc à provoquer, en rétablissant le contact avec son parent, un sentiment de sécurité et une amélioration de l’état général du bébé prématuré. C’est dans les années 1970 que la méthode apparaît. Le constat est qu’elle offre de meilleures chances de survie et favorise les progrès du prématuré. De nombreuses études le confirment.

Quels en sont les bienfaits ?

La méthode kangourou pour les prématurés

Il a été observé une amélioration significative de la régulation des battements du cœur, de la respiration, de la température corporelle. Les organes sont mieux ventilés, car la circulation de l’oxygène augmente durant le peau à peau. Le bébé se calme en retrouvant ce qu’il a vécu quand il était dans le ventre de sa mère : sentir les battements de son cœur, sa respiration, son odeur, entendre sa voix.

Cela provoque en lui un sentiment de sécurité, favorise son développement et sa croissance. Les apnées et bradycardies diminuent et, de fait, la durée d’hospitalisation également. Du côté du parent, il y a création du lien d’attachement et stimulation de la lactation. Les échanges de regard entre la mère et l’enfant favorisent notamment la sécrétion d’hormones comme l’ocytocine.

Comment s’applique-t-elle ?

Méthode Kangourou

Les parents et leur enfant doivent être dénudés. Le bébé est ensuite positionné sur le buste du parent et recouvert d’une couverture, comme dans un cocon. En néonatalogie, le bébé est en couveuse, il va donc falloir au moins 1 h pour qu’il bénéficie des bienfaits, en comptant le temps d’installation. C’est l’équipe médicale qui propose aux parents la mise en place de la méthode.

Les professionnels rassurent d’abord les parents qui sont souvent impressionnés par la fragilité de leur enfant installé dans la couveuse, avec de nombreux capteurs pour sa surveillance. Quand les parents sont en confiance, l’équipe choisit le bon moment pour commencer : il faut que bébé soit stable. Quand toutes les conditions sont réunies, l’équipe peut expliquer et éduquer les parents à la méthode. Ces derniers pourront alors l’appliquer à leur convenance et aussi souvent que possible.

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Anform publicité magazine

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Pub demie page - Sortie magazine

Nos derniers articles

Pleurotes

Ils font pousser des pleurotes !

Quel joli défi relevé par Camille et Jean-Luc ! Le couple a
Association Cyst'her

Cyst’Her, pour le bien-être menstruel

Créée pour accompagner les femmes souffrant de troubles féminins comme le
Tai chi contre Parkinson

Le taï-chi pour lutter contre Parkinson

Une nouvelle étude démontre les bienfaits du taï-chi, art martial traditionnel
Portrait Lycinais Jean

Lycinaïs Jean : « Je suis un électron libre ! »

Elle se fait appeler Lycinaïs Jean (prononcez « djine »), comme ces génies
PUB-Anform-post-dernier-numero-Guide-Senior-2023

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !