fbpx Skip to content

> 6 astuces pour les coiffer sans souffrance !

6 astuces pour les coiffer sans souffrance !

Les coiffer sans les faire souffrir
Shutterstock

Entre cris, pleurs et supplications, la séance de coiffure de nos enfants s’apparente parfois à un parcours du combattant. Tout ça, c’est terminé ! La séance de « torture » peut devenir un vrai moment de partage ! 

1. Tenir un discours positif

Les coiffer sans les faire souffrir

« Si vous lui répétez à longueur de temps que le coiffer est une corvée, il ne sera lui-même jamais disposé. Optez pour un discours positif : « On va prendre soin de toi, te chouchouter les cheveux…» », conseille Johana Morvan, experte en cheveux naturels. Aussi, choisissez un moment calme où vous n’êtes pas pressé, pour ne pas lui transmettre impatience, nervosité et stress. Distrayez-le avec une activité manuelle, de la lecture, un jeu vidéo, un dessin animé… Lui faire coiffer une poupée en même temps permettra également de faire diversion. Par mimétisme, cela facilitera aussi l’apprentissage.

2. Le faire participer

Les coiffer sans les faire souffrir

La séance de coiffure peut être l’occasion de le sensibiliser à prendre soin de lui. Selon l’âge, donnez-lui un peu d’huile, ou une noisette de crème à appliquer sur ses cheveux. « Prenez une petite mèche et montrez-lui comment démêler du bas vers le haut. Lors du shampoing, laissez-le frotter seul. Donnez-lui l’impression qu’il a le choix, en lui proposant deux coiffures », propose Johana Morvan.

3. Avoir des accessoires rigolos

Les coiffer sans les faire souffrir

Si votre peigne ressemble à un instrument de torture, il n’aura pas envie de se faire coiffer. « Achetez-lui des accessoires de coiffage colorés. Précisez que votre brosse est magique et qu’elle ne fait pas mal », propose la coiffeuse. Choisissez la brosse correspondant à son type de cheveu (fin, épais, raide, long…). Pour les cheveux très bouclés, frisés et crépus, oubliez le peigne à petites dents, autrefois utilisé pour « bien démêler », mais funeste souvenir de bien des femmes ! Préférez le peigne à dents larges, la petite brosse ronde, celle en poils de sanglier…

4. Bien démêler

« Pour ne pas faire (trop) mal, je sépare les cheveux avec les doigts, doucement, en quatre. Si les cheveux sont vraiment emmêlés, je les sépare en huit sections. Ensuite, je vaporise de l’eau, mélangée à un soin sans rinçage et un peu d’huile de coco ou de jojoba. Puis, je torsade chaque section, en démêlant petit à petit, du bas vers le haut », explique Cynthia, 42 ans. La règle d’or du démêlage, surtout pour les cheveux très bouclés, frisés ou crépus, c’est de ne jamais démêler à sec !

5. Utiliser un shampoing doux

Les coiffer sans les faire souffrir

Bannissez les produits agressifs. Optez plutôt pour des produits sans parabène, sulfate, ni silicone. Lors du shampoing, massez avec le bout des doigts, afin de permettre aux racines de bien se décoller, et de retirer les impuretés. Ne frottez pas le crâne, au risque de sensibiliser le cuir chevelu. Ne frictionnez pas les longueurs pour ne pas abîmer et emmêler encore plus les cheveux. « Après le shampoing, posez un soin et laissez poser 15 min. Procédez de la même façon que pour le démêlage. Commencez par les pointes, en remontant vers les racines, tout en maintenant le cheveu. Enfin, « scellez » l’hydratation avec une huile ou un beurre », détaille Johana Morvan.

6. Coiffer en douceur

« Évitez les coiffures trop serrées, et ne tirez pas sur les cheveux lors de la réalisation de tresses et de tissages. Cela casse les cheveux, fragilise la fibre et fait mal ! Afin de faire tenir la coiffure plus longtemps, mettez à votre enfant un petit bonnet de nuit en satin. Il gardera l’hydratation des cheveux et les protégera du frottement des draps », recommande l’experte. Pas d’inspiration ? De nombreux tutoriels existent sur internet. Du côté des accessoires, évitez ceux en métal. En particulier les chouchous avec fermeture métallisée. Ils vont coincer les cheveux lorsque vous voudrez les retirer. « Si vous utilisez des élastiques, trempez-les dans de l’huile d’amande douce avant de les utiliser. Ne faites pas trop de tours pour ne pas trop serrer », insiste Johana Morvan. Des conseils tout doux, valables aussi pour les plus grands !

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

banniere-Concours-Furterer-anform-martinique-guadeloupe

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

PUB-Anform-post-dernier-numero-A104

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Parents, acceptez d’êtres détestés

Parents, acceptez d’être détestés

Quand notre enfant nous rejette, difficile de rester zen et de
Connaissez-vous votre empreinte sur le climat ?

Connaissez-vous votre empreinte sur le climat ? Faites le test !

Le climat se réchauffe dangereusement, au fur et à mesure des
Qui peut vacciner ?

Qui peut vacciner ?

Pour faciliter l’accès aux soins, des mesures fortes sont prises qui
7 armes contre le harcèlement

7 armes contre le harcèlement

Chez l’enfant, le harcèlement survient principalement à l’école. Comment l’aider à
magazine Guide bébé 2022 Anform martinique guyane guadeloupe réunion

Recevez votre magazine
au format numérique !

titre concours furterer

Avec ANFORM, jouez au grand jeu-concours RENÉ FURTERER. 5 lots conçus spécifiquement pour lutter contre la perte capillaire À GAGNER.

Le dernier numéro
est arrivé