fbpx Skip to content

> Argent colloïdal, un antibiotique naturel

Argent colloïdal, un antibiotique naturel

Argent colloïdal
Istockphotos

L’argent colloïdal serait l’un des meilleurs remèdes naturels qui soit ! C’est un antibiotique puissant et préventif. Tombé dans l’oubli avec l’arrivée des antibiotiques de synthèse, il refait son apparition depuis que ces derniers sont confrontés à des germes de plus en plus résistants.

Certains se souviennent de leurs grands-parents qui mettaient des pièces d’argent dans le lait pour prolonger sa fraîcheur à température ambiante ! Les propriétés germicides et bactéricides de l’argent sont en effet connues depuis l’Antiquité. L’argent colloïdal était même d’usage courant jusqu’au début des années 1940. Il était utilisé par les médecins comme traitement antibiotique. Dans une étude datant de 1970, Robert O Becker, auteur de The Body Electric, révèle que les ions d’argent favorisent la croissance osseuse et éliminent les bactéries environnantes. Dans le numéro de mars 1978 de Science Digest, un article intitulé Our Mightiest Germ Fighter mentionne que « l’argent apparaît comme une merveille de la médecine. Un antibiotique tue peut-être une demi-douzaine d’organismes pathogènes différents, mais l’argent en tue environ 650. Les souches résistantes ne se développent pas. En outre, l’argent est pratiquement non toxique ». L’article se termine par une citation du Dr Harry Margraf, biochimiste et chercheur : « L’argent est le meilleur combattant des germes que nous avons. »

Choisir son argent colloïdal
L’argent colloïdal est une solution liquide composée de particules d’argent microscopiques (entre 1 et 9 nanomètres de diamètre) et d’eau distillée. L’élaboration de solutions colloïdales relève d’une haute technologie contrôlée par la microscopie électronique (méthode GDMS pour Glow Density Mass Spectrometry) et l’absorption atomique. Les particules doivent être invisibles et aucun dépôt ne doit apparaître. La charge électrique négative des particules fait qu’elles restent en suspension dans l’eau et ne nécessitent ni stabilisateurs, ni protéines, ni conservateurs. L’argent colloïdal serait efficace sur 650 micro-organismes, notamment les super-germes qui résistent aux antibiotiques modernes. En effet, les germes unicellulaires ne peuvent pas muter en formes résistantes à l’argent, comme cela se produit avec les antibiotiques conventionnels. En outre, il n’a pas été démontré que l’argent colloïdal interagit avec d’autres médicaments dans l’organisme. Il est aujourd’hui utilisé pour traiter de nombreuses maladies humaines : les inflammations (affections qui se terminent en « ite »), les problèmes de peau, les plaies, les mycoses, les infections bactériennes ou microbiennes. Et tous les maux hivernaux (angine, grippe et rhume). Mais mieux vaut consulter un naturopathe pour savoir si l’argent colloïdal peut être adapté à votre problème de santé et connaître les bons dosages.

L’avis de Miel Arbaux, naturopathe

« On peut utiliser l’argent colloïdal pour tous problèmes de peau, dans le nez, les oreilles, les yeux. Et pour les maladies gynécologiques, il donne de très bons résultats. Je l’utilise en cataplasmes pour nettoyer la peau, désinfecter. Je le préconise aussi en cas d’infections urinaires. Je l’ai utilisé sur le pied de mon fils qui avait un morceau de bois coincé sous l’ongle du pouce. Il y avait une inflammation. J’ai effectué un nettoyage et un petit cataplasme avec l’argent colloïdal. Cela a été très efficace. Je l’ai également recommandé à un ami qui avait un problème dans l’œil. Le soir même, son œil était apaisé. »

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

WA JUIN - PUB SANOFI - Stress Resist-min-anform

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

WA - Mars - MFU anform magazine santé bien-être

Nos derniers articles

La liane serpent : un antidiabétique ? bien-être magazine anform guadeloupe martinique guyane

La liane serpent : un antidiabétique ?

La liane serpent stimulerait la sécrétion d’insuline. Mais son usage, comme
farine fruit a pain faire recette anform magazine guadeloupe martinique guyane

Faire sa farine de fruit à pain

Que l’on soit intolérant au gluten, désireux d’élargir sa palette culinaire
carimam mammiferes marins sur ecoute-ocean-balein

Nos mammifères marins sur écoute

Chaque année, les baleines, dauphins et cachalots sont attendus avec impatience
15 astuces antistress

15 astuces antistress

Le stress augmente notre fréquence cardiaque, notre tension artérielle, notre température
WA - PUB MAI - Anform 96

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé