fbpx Skip to content

> Bien manger avant un examen

Bien manger avant un examen

Bien manger avant un examen
Shutterstock

Pour bien préparer un examen, il faut aussi penser à son assiette et bien manger. Le cerveau est énergivore. Et lorsqu’il est sollicité par des opérations mentales longues et complexes, ses besoins augmentent.

« Le cerveau consomme à peu près ¼ de notre énergie. Une personne stressée devant un travail cérébral se retrouve dans la situation d’un sportif de haut niveau devant un match », indique le docteur Patrick Prieur, nutritionniste. En préparation d’examen, nous devons fournir à notre cerveau ce dont il a besoin quotidiennement : 8 acides aminés, 4 acides gras, 15 minéraux et 13 vitamines. Avec un sommeil de qualité, une organisation béton et un comportement alimentaire adéquat, la réussite sera complète !

Cap sur les sucres lents !

Le cerveau adore le glucose, issu des glucides « lents », c’est-à-dire à index glycémique bas. Les aliments qui en contiennent, comme les féculents, sont assimilés lentement et contribuent à maintenir un taux de sucre à un niveau constant. « Les féculents sont la boisson énergétique du cerveau. Ils permettent d’éviter le coup de barre. Pâtes, riz, patates douces, fruits à pain, ignames, madères, pois boucoussous, malangas, pois d’Angole, bananes vertes. », conseille le Dr Prieur.

Une alimentation variée

Le régime « bokit-pizza » est à bannir ! « Il ne faut ni sauter des repas, ni les bâcler, ni manger la même chose. La variété est indispensable. Si vous dormez suffisamment et avez une bonne alimentation, votre cerveau sera en forme en une semaine. Mais il vaut mieux ne pas déranger brutalement son organisme. L’idéal : se donner 3 mois pour optimiser son assiette », propose Le Dr Prieur. Et si vous détestez décidément cuisiner ou aller faire le marché, optez plutôt pour les surgelés (non cuisinés) qui proposent une grande variété d’aliments. L’essentiel est de manger de tout. En revanche, évitez les fritures : « Le travail de digestion de la friture l’emporte sur le travail du cerveau ! »

Hydratation sans modération

boire eau hydrater

Il faut boire, boire et encore boire. Au moins 1,5 l d’eau par jour. Sous nos latitudes, la transpiration fait perdre beaucoup d’eau. Ce qui peut affecter les processus mentaux comme la concentration. Donc tisanes, jus de fruits naturels et soupes ! Oubliez les planteurs : l’alcool est un anti-cerveau. « Si vous en buvez même 3 ou 4 jours avant l’examen, vous risquez d’avoir des crampes ! », avertit le Dr Prieur.

Un régime anti-stress

Les glucides lents ont encore une fois tout bon. S’ils sont pauvres en protéines, ils permettraient d’augmenter la sécrétion de tryptophane, un acide aminé qui se transforme en sérotonine. Or, ce neuromédiateur est impliqué dans la lutte contre la dépression et l’anxiété. Les oligo-éléments que l’on retrouve dans les fruits de mer et les crustacés sont aussi des aliments anti-stress. À nous langoustes, lambis, chatrous et palourdes ! Enfin, les vitamines B3, B8 et C sont calmantes. Vous les trouverez dans les choux, épinards, salades, tomates. Pour le dessert, vous pouvez opter pour des agrumes ou craquer sur un aliment : le plaisir favoriserait la production d’endorphines, des substances proches des opioïdes, qui calment l’angoisse.

Café ou coca ?

coca café

Attention, si « le coca, ou une sucrerie, donne un coup de pêche sur le moment, ensuite il y a un risque d’hypoglycémie. La sensation de fatigue ne reprendrait que de plus belle. À éviter donc le jour de l’examen », précise le Dr Prieur. À doses raisonnables, la caféine augmente légèrement les capacités cognitives. Elle accélérerait la vitesse de traitement des informations par le cerveau. Cependant, les émotifs et les insomniaques doivent limiter leur consommation. Surtout pas de caféine pour passer une nuit à réviser : « les nuits blanches bloquent la mémoire ! »

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Laroche-posay-niacinamide

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

PUB-Anform-post-dernier-numero-A103

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Sècheresse vaginale : un sujet tabou

Sècheresse vaginale : un sujet tabou

De nombreuses femmes, jeunes et moins jeunes, souffrent de sécheresse vaginale.
occuper ses enfants sur le trajet des vacances

Occuper ses enfants sur la route des vacances

« Quand est-ce qu’on arrive ? » Un long voyage en famille, ça se
Rimèd : le paroka

Rimèd : le paroka

C’est une plante incontournable de la pharmacopée créole ! Le paroka
Gommage capillaire

Faut-il faire un gommage capillaire ?

Un nouveau soin naturel des cheveux fait des émules. C’est le
magazine Guide bébé 2022 Anform martinique guyane guadeloupe réunion

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé