fbpx Skip to content

> Le préservatif féminin, vous en pensez quoi ?

Le préservatif féminin, vous en pensez quoi ?

Istockphoto

Il est moins connu que son homologue masculin mais a la même utilité : empêcher la fécondation et protéger des infections sexuellement transmissibles. L’avez-vous déjà testé ?

Le préservatif féminin est une petite gaine en nitrile ou en polyuréthane. Muni d’un anneau souple aux deux extrémités, il se place au fond du vagin. Mais voilà, il a beaucoup moins de succès que le préservatif masculin. Est-ce dû à son prix ou à son aspect ? Il est en effet plus onéreux, paraît plus volumineux et difficile à placer. Pour autant, il n’a rien à lui envier. Moyen contraceptif, il protège également des infections sexuellement transmissibles. Correctement utilisé, le préservatif féminin est efficace à 99,2 %. Il peut être associé à la prise d’un contraceptif hormonal et au port d’un dispositif intra-utérin. En revanche, il ne doit absolument pas être utilisé en même temps qu’un préservatif masculin. Il suffit d’apprendre à bien le poser, et n’est pas plus compliqué à placer qu’un préservatif masculin ou qu’un tampon. On s’y habitue au bout de trois à quatre essais. Et surtout, il apporte quelques avantages supplémentaires :

il peut s’appliquer 8 h avant un éventuel rapport sexuel. Il permet de ne pas interrompre les préliminaires et peut apporter une solution efficace aux hommes sujets aux troubles de l’érection au moment d’ouvrir le petit sachet en plastique ;

fabriqué en nitrile, il ne contient pas de latex. Il est donc parfait pour les personnes allergiques. Il peut être utilisé avec tous les types de lubrifiants, à base d’eau, de silicone, ou d’huile ;

plus fin qu’un préservatif masculin, il conserve la chaleur du corps, rendant l’acte sexuel plus naturel et confortable ;

il s’adapte à toutes les tailles de pénis et est ultrarésistant. Il a beaucoup moins de chance de se déchirer ;

– en fonction de l’anatomie de chacune, l’anneau peut entrer en contact avec le clitoris et donc stimuler cette zone érogène ;

c’est la femme qui le choisit, ce qui lui donne le contrôle de sa contraception. 

Témoignages

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

WA - JUIN - PUB CHATEAU ROUGE - Serum anform magazine

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

Nos derniers articles

Cancer, Sida… : les promesses des vaccins à ARN messager (ARNm)

Cancer, Sida… : les promesses des vaccins à ARN messager (ARNm)

Développées dans l’ombre depuis 40 ans, les thérapies à ARNm ont permis
L’échangisme pour relancer le désir

L’échangisme pour relancer le désir

Avec 15 % des Parisiens qui ont déjà vécu une expérience échangiste
Jeunes soignants en pleine pandémie Antilles Guadeloupe Martinique

Jeunes soignants en pleine pandémie

Mis en lumière par des applaudissements au cœur de la crise
J’ai testé la culotte menstruelle !

J’ai testé la culotte menstruelle !

Dernière invention en matière de protection hygiénique, la culotte menstruelle promet
PUB-Anform-post-dernier-numero-A99

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé