fbpx Skip to content

> L’œil à la loupe (en 15 questions)

L’œil à la loupe (en 15 questions)

L’œil à la loupe (en 15 questions)
Getty Images

Grâce à notre vue, nous percevons les couleurs, les formes, les positions… Elle nous permet d’interagir avec le monde extérieur. Mais ce système visuel ultra-performant est également fragile.

De quoi est composé notre œil ?

schema oeil

Directement relié au cerveau, notre œil mesure 2,5 cm de diamètre environ. Il pèse entre 7 et 8 g. Il est constitué d’organes, protégés par la paupière et les cils, tous essentiels pour voir correctement : rétine, iris, cornée, cristallin… La pupille, par exemple, régule la quantité de lumière reçue, afin de protéger l’œil de l’éblouissement. Quant aux mouvements de nos yeux, ils sont assurés par nos six muscles oculomoteurs. Les plus actifs du corps !

Voir la vie en vert

L’œil humain voit mieux le vert que les autres couleurs !

Quand faire examiner sa vue ?

Examen de l'oeil

Si vous ne portez pas de correction optique et qu’aucun symptôme ne se manifeste (maux de tête, difficulté à lire, fatigue visuelle…), rendez-vous chez un ophtalmologue tous les 2 à 5 ans. Si vous portez des lunettes et/ou des lentilles, tous les 1 à 2 ans. Dans tous les cas, « une visite s’impose dès 40 ans, en particulier pour la presbytie », conseille le Dr Christian Hajjar, ophtalmologiste. À partir de 45 ans, un contrôle tous les 2 ans est recommandé. Si vous avez plus de 60 ans, une visite annuelle.

Et chez l’enfant ?

l'oeil chez l'enfant

« À la naissance, le pédiatre effectue un examen complet. Vers l’âge de 9 mois, il est recommandé de faire un examen « Bébé vision » chez l’orthoptiste », propose l’ophtalmologue. Puis, lors de l’entrée à l’école maternelle et au primaire. Cet examen peut être assuré par le pédiatre, le médecin généraliste ou un ophtalmologue. « Le médecin scolaire procède également à un bilan. Les enfants dont les parents présentent des maladies héréditaires (drépanocytose, rétinite pigmentaire…) doivent être suivis régulièrement. » Un défaut visuel, ou une maladie, non détectée pendant l’enfance, peut avoir de lourdes conséquences. Un élève, dont la myopie n’est pas corrigée, ne pourra pas voir correctement le tableau. Il est conseillé d’effectuer aussi un bilan vers l’âge de 12 ans, l’âge pré-pubertaire ou pubertaire peut révéler des anomalies de vision.

La vision de bébé

L’enfant commence à distinguer les couleurs entre 6 semaines et 4 mois. En premier lieu, le rouge et le vert.

Ophtalmologiste ou orthoptiste ?

L’examen de la vue est réalisé par un ophtalmologue (ophtalmologiste). L’orthoptiste assure des actes de rééducation et de réadaptation de la fonction visuelle, suite à un bilan orthoptique et sur prescription médicale de l’ophtalmologiste.

Comment pleurons-nous ?

Les larmes sont produites dans les glandes lacrymales qui se situent sous les paupières supérieures. Cette eau salée protège l’œil en l’hydratant et en éliminant les impuretés. Elle est répartie sur toute la surface de l’œil grâce au clignement des paupières. Les larmes s’écoulent par le canalicule lacrymal pour rejoindre le conduit lacrymo-nasal puis les fosses nasales.

15 à 20 fois

C’est le nombre moyen de clignements des yeux par minute, durant 1/3 de seconde.

Qu’est-ce qu’une pathologie visuelle ?

Les pathologies oculaires sont des maladies de l’œil, présentant différents symptômes : baisse de l’acuité visuelle, déficit du champ visuel ou vision double, douleurs, maux de tête… Elles peuvent entraîner une vision amoindrie et peuvent aller jusqu’à la cécité. Or, certaines sont asymptomatiques.

En chiffres

– Les troubles de la vision sont les atteintes sensorielles les plus fréquentes en France. Ils concernent trois personnes sur quatre âgées de plus de 20 ans et 97 % des plus de 60 ans.

– 7 personnes sur dix de 20 ans ou plus portent des lunettes ou des lentilles de contact.

– Les femmes sont plus nombreuses à déclarer souffrir de troubles de la vision.  Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques.

Quelle est la maladie de l’œil la plus fréquente aux Antilles-Guyane ?

« Le glaucome, une maladie liée à l’augmentation de la pression intra-oculaire, avec une atteinte progressive et lente du champ visuel, sans douleur. C’est le grand voleur de la vue, car au départ, la vision est parfaite ! Le glaucome constitue la première cause de cécité mondiale irréversible », estime le Dr Christian Hajjar. Et lorsque la personne perçoit une anomalie visuelle, la maladie est malheureusement déjà bien avancée.

Glaucome
Connaissez-vous l’Ophtabus Guyane ?

L’association Ophtabus Guyane axe son action autour du dépistage gratuit des maladies de la vision, par le biais d’un bus itinérant, équipé du matériel nécessaire. « Ces dépistages sont menés par des professionnels de santé bénévoles, spécialistes de la vision », informe Floriane Amayota secrétaire adjointe. Lors du premier dépistage en février 2022, 43 personnes sur 56 présentaient une pathologie. Au cours du deuxième dépistage en novembre 2022, sur 155 personnes, 114 personnes ont été référées vers des spécialistes de la vision pour une prise en charge ophtalmologique.

Quelles sont les autres maladies ?

Diabète et oeil

« Les complications oculaires du diabète (10 % de notre population), ainsi que celles liées à l’hypertension artérielle sont plus fréquentes chez nous. Puis, c’est la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), dotée d’une forme particulière chez les populations métisses », observe le docteur. Ses symptômes ? Une tache devant les yeux, une baisse d’acuité visuelle ou un flou visuel. Mais d’autres maladies peuvent affecter notre vue : cataracte, rétinopathie diabétique, rétinite pigmentaire…

Quels traitements ?

Il existe un grand nombre de traitements adaptés à chaque pathologie. Ils vont des collyres aux lunettes et lentilles de corrections, en passant par le laser et les différentes chirurgies de l’œil. Les infections bénignes (conjonctivite, orgelet…) doivent être prises en charge rapidement, afin d’éviter toute complication. « La conjonctivite allergique, liée à la pollution atmosphérique (brume de sable et autres particules fines), et aux perturbateurs endocriniens, est en augmentation. La conjonctivite actuelle liée à la grippe également », signale le médecin.

Quels sont les troubles visuels ?

Anomalie de l'oeil

Les défauts visuels désignent des anomalies de l’œil. L’astigmatisme est un trouble de la vision de près et de loin. Les hypermétropes voient net de loin, mais flou de près en raison d’un œil trop court. Les patients myopes se plaignent d’une mauvaise vision, au-delà d’une certaine distance. La presbytie est liée au vieillissement du cristallin. Vers 40 ans, nous avons tendance à tendre nos bras pour lire de façon plus nette. Quant au strabisme, il correspond à un défaut de l’alignement des yeux. La vision est double.

C’est quoi l’ommatophobie ?

C’est la peur d’être regardé.

Quelle alimentation pour une bonne vue ?

« Mangez sainement et évitez la malbouffe. Ciblez les omégas, dans la sardine par exemple, et les anti-oxydants (dans la papaye) », recommande l’ophtalmologiste. Les omégas-3 se retrouvent également dans certaines huiles (colza, olive, noix…) et les poissons gras (thon, marlin, espadon…). Consommez des légumes verts une fois par jour, des fruits riches en vitamine C (agrumes, mangue, goyave, papaye, litchis, cerises-pays…) et des œufs, bons pour la vision nocturne.

aliments bons pour la vue
Que faire contre la fatigue visuelle ?

Pour la soulager au quotidien, variez vos tâches (sur ordinateur et sans ordinateur). Contre le syndrome de l’œil sec, clignez des yeux lentement pendant 30 secondes pour activer les glandes lacrymales. « Regardez le ciel ou l’horizon de temps en temps, afin de relâcher le travail d’accommodation. Faites des pauses régulières (boire un verre d’eau, faire quelques pas…). Hydratez régulièrement vos yeux avec un collyre hydratant. Le yoga des yeux et certains ouvrages (vérifiez la qualité de l’auteur) peuvent aider. Pour les patients avec troubles de convergence, l’ophtalmologiste peut prescrire des séances de rééducation chez l’orthoptiste », préconise le spécialiste. Mais si la fatigue persiste, consultez votre ophtalmologiste.

Le soleil peut-il fragiliser notre vue ?

« L’exposition prolongée aux UVA et UVB peut entraîner des lésions de la rétine, avec l’apparition d’une cataracte précoce », alerte le Dr Christian Hajjar. Une exposition trop forte peut même provoquer un « coup de soleil » de l’œil ! Pensez à protéger les enfants. Son cristallin, derrière la cornée et l’iris, plus clair que celui d’un adulte, absorbe une grande partie des UV. De plus, certaines conditions augmentent les risques. La mer réfléchit les UV à 25 % et le sable à 15 %*.

* « Rayonnement ultraviolet », Organisation mondiale de la santé,9 mars 2016.

soleil et vue

Comment choisir ses lunettes de soleil ?

Sans la mention « 100 % UV », les verres solaires ne filtrent pas les UV. Ils diminuent seulement l’intensité de la lumière et apaisent l’éblouissement. Les mentions « UV400 », « E-SPF 50 » indiquent une performance de filtre supérieure. Pensez aux verres polarisants supprimant les reflets de la lumière sur les surfaces brillantes : mer, route… Pour vous aider à choisir vos verres solaires, « l’opticien demeure le plus apte à vous conseiller », suggère le Dr Hajjar.

Face aux écrans, comment préserver notre vue ?

La fixation très prolongée de l’écran demande un effort d’accommodation et de convergence intense. Le clignement naturel des paupières est plus espacé, surtout si l’atmosphère est climatisée et sèche. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) confirme que la lumière bleue, une partie de la lumière émise par les écrans, et plus généralement par les Led, est nocive pour les yeux. « Portez des verres protecteurs avec un filtre anti-lumière bleue », incite le médecin.Évitez les petits écrans si votre travail sur écran est prolongé, pas moins de 17 pouces. Réglez bien son contraste (environ 85 %) et sa luminosité (65 à 70 %).

écran yeux
Bien éclairer son bureau

Votre plan de travail doit être bien orienté : éclairage à gauche pour les droitiers et inversement pour les gauchers. Ne placez pas votre écran face ou dos à la lumière. Si vous avez une lampe de bureau, elle ne doit pas vous éblouir et générer de lumière parasite sur l’écran. Les éclairages de la pièce doivent être indirects. Ne placez pas votre écran, par exemple, au-dessous de plafonniers.

Sortie magazine Guide Senior Anform 2024-2025

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Sortie magazine Guide Senior Anform 2024-2025

Retrouvez l’essentiel
de votre magazine Anform,
en vous inscrivant
à la newsletter.

Dans la même rubrique

dernier-numero-anform-martinique-guadeloupe-guyane

Nos derniers articles

père moderne

Êtes-vous un père moderne ?

À l’écoute, patient, généreux, responsable… sont quelques qualités requises pour pouvoir
Le vénéré

Le vénéré, contre la fièvre

Le vénéré, ou vinéré en créole (Siparuna guyanensis), est une plante
Portrait Ophely Mézino

Ophély Mézino : « Le sport a été ma thérapie »

Sa vie semble si parfaite… Pourtant, Ophély Mézino, ancienne Miss Guadeloupe,
Des briques de bagasse ?

Des maisons en briques de bagasse !

Des chercheurs anglais ont inventé une brique à base de bagasse.
pub-carre-Anform-dernier-numero-Mon-jardin-creole

Recevez votre magazine
au format numérique !

Le dernier numéro
est arrivé !