fbpx Skip to content

> Manquons-nous de vitamine D ?

Manquons-nous de vitamine D ?

Young black woman covering with her hand the sun that falls on her eyes
Envato Elements

Bonne pour les os, pour les muscles et pour le cœur, la vitamine D, surnommée « vitamine du soleil », aurait même des propriétés anti-cancer. Seul souci, sous nos latitudes, les peaux foncées l’absorbent en petite dose.

La peau foncée est mieux protégée contre les dommages causés par les UV. L’épiderme noir ne laisse pénétrer que 7,4 % des UVB et 17,5 % des UVA contre 24 % des UVB et 55 % des UVA pour les peaux blanches. Mais de ce fait, les peaux noires ont besoin d’au moins six fois plus de rayons UV pour augmenter leur taux de vitamine D en circulation. Selon une étude, de nombreux Afro-américains vivant dans les régions du nord des États-Unis souffrent de réelles carences en vitamine D. Mais dans ce même rapport, il est souligné que les Africaines ont la même masse osseuse que les Caucasiennes et, enfin, que les noirs ont des os plus denses et moins cassants, ce qui ne devrait pas être le cas s’ils étaient déficients en vitamine D. « C’est une véritable interrogation, commente le Dr Alex Ruart, rhumatologue. De multiples études réalisées à partir de résultats biologiques attestent que les peaux noires captent moins la vitamine D, mais aucune étude scientifique sérieuse ne parle des conséquences et ne m’autorise à apporter des conclusions », explique le rhumatologue.

La seule certitude, c’est que les peaux noires captent moins bien la vitamine D. Mais pour arriver à ces conclusions, on part de bases de référence qui sont celles des Caucasiens. La question est de savoir si le manque de vitamine D dans l’organisme a les mêmes répercutions sur des individus d’origines différentes. De toute évidence, non. Les Africains n’ont pas de faiblesse osseuse, bien au contraire. « En revanche, poursuit le Dr Alex Ruart, une étude sérieuse a démontré que les musulmanes qui portent la burqa sont massivement touchées par l’ostéoporose. Trop couverte, leur peau n’est jamais en contact avec le soleil. »

Soleil et alimentation

Chocolate. Dark bitter chocolate chunks. Chocolate background

Une partie de la vitamine D est d’origine endogène. C’est-à-dire produite par notre corps, grâce à l’action des rayons ultraviolets sur la peau. Une autre partie est exogène. Elle provient de notre alimentation. En effet, on trouve de la vitamine D dans la plupart des aliments. Les plus riches étant les poissons gras comme le hareng, les sardines ou le maquereau. Mais aussi le lait, les œufs ou encore le chocolat noir.

Cette vitamine D agit au niveau des intestins et des reins pour absorber le calcium et le phosphore, et permettre sa fixation sur les os. Autrement dit, la vitamine D intervient essentiellement dans la croissance osseuse. Les enfants qui en manquent cruellement rencontrent des problèmes de rachitisme. Et les adultes, notamment les personnes âgées, augmentent les risques de fracture. « Or chez une personne âgée, une fracture entraîne un risque de mortalité de près de 20 %. Voilà pourquoi cette vitamine du soleil est nécessaire ! » Enfin, de nombreuses études européennes et internationales montrent l’intérêt d’une supplémentation en vitamine D pour le bon fonctionnement de notre système immunitaire, notamment dans le contexte de la Covid-19.

Par Marie-France Grugeaux-Etna

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Laroche-posay-niacinamide

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Le dernier numéro
est arrivé