fbpx Skip to content

> Mon alimentation anti-âge

Mon alimentation anti-âge

Alimentation anti-âge
Shutterstock

La jeunesse éternelle. Tout le monde en rêve. Pour repousser les assauts du temps, la première arme est celle de l’alimentation !

Privilégier les aliments anti-oxydants

Ils ont le pouvoir de lutter contre le vieillissement cellulaire et ont un rôle à jouer dans la prévention du cancer. Comment ? En neutralisant l’action néfaste des radicaux libres, qui, produits en excès, oxydent et fragilisent nos cellules. Ainsi, ils restaurent un équilibre dans notre organisme. Selon l’Inserm (étude Suvimax), l’apport suffisant d’antioxydants fait baisser de plus de 30 % le risque de cancer et la mortalité des hommes.

Où les trouve-t-on ?

  • La vitamine C : fruits et légumes (surtout poivron, kiwi, choux et papaye)
  • La vitamine E : huile de tournesol, de soja, œufs, germe de blé
  • Les caroténoïdes : bêta carotène, lycopène, lutéine
  • Le sélénium : poissons, œufs, viande, céréales
  • Les flavonoïdes : thé, vin, fruits rouges
  • Le zinc : fruits de mer, pain complet, légumes verts

Un cocktail anti-oxydant

Ingrédients pour 2 verres :

  • 1 mangue mûre
  • 1 papaye mûre
  • ½ citron vert
  • 1 morceau de gingembre frais
  1. Éplucher et vider les fruits.
  2. Mixer la chair et le morceau de gingembre frais assaisonné du jus de citron.
  3. Passer à la passoire à gros trous.
  4. Récupérer le jus. Verser dans les verres et consommer rapidement.
Alimentation anti-âge

Des caroténoïdes pour rester jeune !

A l’Inserm de Montpellier, l’équipe de Claudine Berr a découvert deux nouvelles armes pour prévenir le vieillissement cérébral. En s’appuyant sur des  études épidémiologiques sur le vieillissement cérébral, les chercheurs ont remarqué que les personnes atteintes d’un déclin cognitif élevé correspondaient à celles qui avaient les plus faibles taux de lycopène (on en trouve dans la tomate et plus généralement dans les fruits et légumes à chair rouge) et de zéaxanthine (pigment qui donne sa couleur jaune au maïs. On en trouve dans les fruits jaunes/orangés) dans le sang.

Prendre des compléments alimentaires

Alimentation anti-âge

« Les aliments d’aujourd’hui n’ont pas la même teneur en vitamines et minéraux qu’avant. La faute notamment aux méthodes de culture (agriculture intensive, utilisation de pesticides…) », explique le Dr Gérard Germain, médecin morphologue et anti-âge. Les méthodes de conservation des aliments, d’extraction (raffinage) ou de cuisson (micro-onde, friture) contribuent aussi à appauvrir notre alimentation. Si bien que « toutes les études montrent que les vitamines, minéraux et acides gras essentiels sont déficitaires chez 80 à 90 % de la population, surtout le magnésium. C’est pour cela qu’il faut prendre des compléments alimentaires », conseille le docteur.

Lesquels choisir ?

Certains sont des alliés efficaces contre le temps. C’est le cas des compléments à base de bêta carotène et de lycopène (vitamine A), de vitamine C et  E, de zinc, magnésium et sélénium, d’oméga 3.

Quand les prendre ?

Certaines périodes sont plus propices à la complémentation : après un régime (les carences sont souvent inévitables), pendant des préparations d’examens, lors de périodes de fatigue, de surmenage, chez les personnes ménopausées, chez les personnes âgées, les sportifs.

Combien en prendre ?

Ni trop, ni trop peu ! Certains travaux ont montré que la consommation excessive de certains compléments alimentaires pouvait nuire à la santé. Attention à la supplémentation à long terme et à trop fortes doses. Il est de toute façon conseillé de demander conseil à son médecin. L’Agence nationale de sécurité sanitaire souligne en effet « la nécessité d’une consommation éclairée ».

*D’ici 2012, le marché français des compléments alimentaires devrait atteindre 2 milliards d’euros, le double du chiffre réalisé en 2006 (Etude Cabinet Precepta)

Consommer des Oméga-3

Alimentation anti-âge

L’agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), estime que 100 % de la population Française n’a pas 2/3 des apports journaliers recommandés. Pourtant, les données scientifiques démontrent que la consommation d’acides gras Oméga 3 peut conduire à :

  • diminuer la pression artérielle chez certains sujets
  • diminuer la quantité de triglycérides dans le sang
  • baisser le risque de mortalité cardiovasculaire
  • protéger nos neurones. Des neurobiologistes de l’Université de Tel Aviv ont découvert qu’un régime alimentaire équilibré pauvre en cholestérol et riche en Oméga-3 réduisait de manière significative les effets négatifs de l’un des gènes associés à la maladie d’Alzheimer.
Où les trouve-t-on ?

Dans les noix, l’huile de colza, l’huile de soja, l’huile de lin, les poissons gras comme le saumon, le thon, le hareng et la sardine.

Choisir les bons sucres

Alimentation anti-âge

En plus d’être mauvais pour la ligne, le sucre est un ennemi de notre jeunesse. Quelles alternatives au sucre blanc ? Limitez la consommation de sucres simples (dits rapides) à de rares plaisirs. Ils sont présents dans les bonbons, gâteaux, sucres blancs et roux. Ils comprennent du glucose qui est directement assimilé par l’organisme. Par contre, tournez-vous vers une alimentation de sucres complexes contenus dans les pâtes, le riz, les pommes de terre.

Le Top 10 des aliments locaux anti-âge

(Réalisé avec le Dr Germain Gérard, médecin morphologue et anti-âge)

  • Grenade : c’est un puissant anti-oxydant
  • Cerise pays : c’est une source naturelle remarquable de vitamine C.
  • L’ananas : comme le raisin, il a un fort pouvoir détoxifiant.
  • Papaye : le fruit mûr est très riche en vitamines A, indispensable pour la santé de la peau.
  • Groseille pays : C’est un antioxydant qui protège des effets des radicaux libres. Elle protège aussi le foie.
  • Avocat : il contient de la xanthine qui aiderait à lutter contre la dégénérescence de l’œil et notamment la DMLA, dégénérescence musculaire liée à l’âge.
  • Patate douce : elle a un index glycémique bas.
  • Choux : il renferme des capacités antioxydantes et anticancéreuses.
  • Banane verte : riche en vitamine D, elle a en plus un index glycémique faible et constitue une bonne source de probiotiques.
  • Curcuma : cousine du gingembre, cette épice est un puissant anti-oxydant.
Alimentation anti-âge

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Le dernier numéro
est arrivé