fbpx Skip to content

> Cancer : mes rituels de beauté

Cancer : mes rituels de beauté

Cancer : mes rituels de beauté
Shutterstock

Opter pour des soins de beauté au quotidien permet aux femmes atteintes d’un cancer de garder leur estime de soi et leur féminité. Les conseils avisés de Cynthia Vilus, socio-esthéticienne.

Fatigue intense, teint terne, chute de cheveux, troubles cutanés, ongles fragilisés… L’image de soi est particulièrement mise à mal par le cancer. Par leur action sur les cellules qui se multiplient rapidement, les traitements antitumoraux (chimiothérapie et radiothérapie) ne limitent pas leur champ d’action aux cellules malignes. Ils impactent également les cellules de la peau, des cheveux, de la muqueuse de la bouche et de la moelle osseuse qui fabrique les globules du sang. En plus de la fatigue et de l’anémie, des problèmes cosmétiques plus ou moins gênants font partie des effets secondaires. Pourtant, soigner son apparence pendant la maladie peut aider à se sentir mieux et même à se sentir belle.

1. Une peau toujours hydratée

cancer Une peau toujours hydratée

Pour lutter contre les rougeurs, plaques, dessèchement et tiraillements, l’hydratation est indispensable sur l’ensemble du corps, deux fois par jour minimum. « Sans cela, des fissures de la peau, source d’infection, peuvent apparaître. Je recommande une hydratation intense avec des produits dermo-cosmétiques et d’éviter toute agression (gommages, soleil, frottements…) », propose Cynthia Vilus, socio-esthéticienne.

« Oublier la maladie »

« Les rituels de beauté doivent faire partie du quotidien des femmes qui luttent contre le cancer. Prendre soin de soi est une manière d’oublier la maladie, de limiter les souffrances internes et de se remonter le moral, tout en évitant des désagréments supplémentaires. En se trouvant jolies malgré la maladie, ces femmes acceptent plus facilement leur image et donc leur cancer. Ce qui les rend plus fortes pour le combattre.

Les soins de beauté peuvent être réalisés à la maison, mais aussi auprès de socio-esthéticiennes. Nous sommes à leurs côtés pour de simples massages relaxants, pour échanger, donner des astuces beauté, écouter, leur permettre de se libérer de leurs peurs et de leurs souffrances. Nous voulons leur apporter un mieux-être global afin qu’elles puissent ressortir positives de cette expérience. Les aider à reprendre confiance en elles est essentiel. »

Cynthia Vilus, socio-esthéticienne.

2. Féminine avec ou sans cheveux

cancer Féminine avec ou sans cheveux

La chute des cheveux (alopécie), totale ou partielle, est fréquente lors des chimiothérapies. Les cils, les sourcils et les poils pubiens peuvent aussi tomber provisoirement. « Nous conseillons des soins hydratants hypoallergéniques (cheveux et cuir chevelu), une limitation du coiffage et un crâne à l’air le plus souvent possible. Les perruques peuvent être une solution pour celles qui ont du mal à accepter leur image. Des ateliers « maré tèt » enseignent aux femmes à joliment attacher leur foulard. »

3. Belle jusqu’au bout des ongles

cancer Belle jusqu’au bout des ongles

« Pour garder de jolies mains malgré des ongles cassants, noirs, voire douloureux, il est conseillé de garder les ongles courts (pince à ongles plutôt que coupe-ongles), d’utiliser un vernis protecteur et/ou coloré au silicium (pharmacie) et du dissolvant sans acétone. » Dans certains cas, les gants peuvent être source de protection.

« La maladie ne doit pas être un prétexte pour se laisser aller »

J’ai toujours été une femme coquette et la maladie m’a poussée à l’être davantage. La maladie ne doit pas être un prétexte pour se laisser aller. Durant le traitement, je me répétais : « Je suis encore en vie, donc je me donne les moyens de le rester ! »

Je prenais soin de me maquiller tous les jours, même pour aller à l’hôpital. J’arrivais apprêtée et tout le monde me regardait d’un air étonné ! Tout au long du traitement, j’ai misé sur les produits naturels hydratants : amande douce et Aloe vera de mon jardin que je gardais au frigo pour obtenir de la gelée fraîche. Une fois par semaine, je me faisais des gommages et des masques pour le visage à base de marc de café, de miel et de curcuma. L’huile d’olive a été mon alliée pour le cuir chevelu quand mes cheveux sont tombés et l’huile de ricin ensuite pour favoriser la repousse. Je protégeais aussi mes ongles avec un vernis spécifique.

Je me dessinais mes sourcils au crayon et portais le foulard de temps en temps. Sortir le crâne nu n’a jamais été un problème pour moi. Rester belle pendant cette période difficile m’a permis de rester positive et de guérir. Prendre soin de soi aide à garder de l’espoir. »

Simone Marcellin, 46 ans, en rémission suite à un cancer du sein.

4. Du maquillage pour reprendre des couleurs

cancer maquillage

Rien de tel qu’un peu de blush et du rouge à lèvres pour se sentir femme ! « Le maquillage doit être hypoallergénique et de bonne qualité. Il est recommandé de bien nettoyer ses pinceaux, d’utiliser des fonds de teint fluides plutôt que de la poudre, plus desséchante, d’éviter le maquillage des yeux (zone sensible) ou la pose de faux-cils. Des ateliers sont disponibles pour les femmes qui désirent apprendre à dessiner leurs sourcils à l’aide de pochoirs. »

On adopte :

– des cheveux courts pour éviter « le choc » en cas de chute ;

– une manucure avant le traitement ;

– des vêtements amples en coton et des chaussures souples ;

– une protection solaire indice 50.

Par Sarah Balay

Retrouvez nos magazines en ligne en cliquant sur le lien suivant ici
ou abonnez-vous pour les recevoir au format numérique en cliquant ici

Laroche-posay-niacinamide

Vous aimerez aussi

Nos derniers articles

Le dernier numéro
est arrivé